VIDÉO - Quand l'élection présidentielle devient sujet de philosophie : s’abstenir, est-ce choisir ?

DirectLCI
SCRUTIN - Certains électeurs n’ont pas prévu de se rendre aux urnes dimanche. Mais s’abstenir, est-ce vraiment choisir ? Face à cette problématique, la psychanalyse révèle nos failles et la philosophie invite à douter. Les sciences exactes, elles, proposent un calcul de probabilité.

C’est une question qui pourrait occuper pendant des heures Platon et Aristote. L’abstention est-elle un véritable choix ? Pour tenter d’y répondre, le JT de 20H de TF1 a interrogé ce week-end différents spécialistes, dont une psychanalyste. Laquelle confie qu'elle a souvent été confrontée au sujet ces dernières semaines, notamment avec des patients ayant "du mal à s’affirmer".


S’abstenir serait l’expression d’un désir d’absolu, estime de son côté une philosophe : "L'absolu c’est tout tout de suite ou tout ou rien. Et c’est complètement mon désir. Ce qui est quand même une illusion puisque rien ici-bas ne comble un désir", estime-t-elle. De quoi laisser perplexe. Mais pour avoir des réponses plus concrètes à se mettre sous la dent, rendez-vous devant le tableau noir où un mathématicien nous propose un calcul de probabilité sur l’abstention. 


Un reportage éclairant à retrouver en vidéo ci-dessus.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

JT WE 20H

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter