VIDÉO - Quand Patrick Balkany pique la caméra de BFMTV

VIDÉO - Quand Patrick Balkany pique la caméra de BFMTV

DirectLCI
MUNICIPALES 2014 - Alors qu'une équipe de BFMTV est venue faire un reportage à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), la ville dans laquelle Patrick Balkany se représente, ce dernier a perdu son calme suite à quelques questions sur les affaires juridiques auxquelles il est mêlé.

Un gros coup de sang… Immortalisé par une caméra. Dimanche 26 janvier, une équipe de BFMTV vient filmer les locaux de la permanence de Patrick Balkany. L'élu des Hauts-de-Seine brigue un 5e mandat dans sa ville de Levallois-Perret. Et c'est peu dire qu'il n'a pas apprécié les questions des journalistes.

Interrogé sur les affaires judiciaires auxquelles il doit faire face avec son épouse, l'élu perd son sang-froid. Il met d'abord les journalistes dehors - sous les applaudissements de ses partisans - puis revient à la charge, à l'extérieur. " Je garde la caméra parce que vous nous faites chier !" rugit Patrick Balkany, avant de s'enfermer dans un réduit à l'arrière de sa permanence. Sauf que la caméra tourne encore.

"Je me suis emporté"

Patrick Balkany le sait bien, et tente de retirer la bande. Il est rapidement rejoint pas son épouse, qui tente d'apaiser la tension. "Tu te calmes Patrick !" lui intime-elle, alors qu'un de ses partisans se désole. "Pas aujourd'hui, pas maintenant, quel gâchis", dit-il. Isabelle finira par rendre l'objet cinq minutes plus tard en s'excusant.

Interrogé sur France Bleu 107.1 , l'élu a reconnu s'être énervé. "Je suis désolé de m'être emporté mais, je vais vous dire, quand vous êtes suivis pendant huit jours par un journaliste qui rentre dans votre permanence sans y être invité, (...) qui vous agresse avec des questions extrêmement déplacées. J'ai peut-être eu une réaction violente que je regrette mais cela devient insupportable" s'est-il justifié. 

Un carton "Sarkozy"

Les époux sont poursuivis par la justice pour de présumés comptes cachés à l'étranger et des soupçons de détournement de fonds publics. Des faits révélés par son ancien ami Didier Schuller, dans un livre sorti il y a quelques mois.

Mais observez bien la vidéo, un détail aurait pu vous échapper. À 1'38, on aperçoit un carton estampillé "Sarkozy". L'élu des Hauts-de-Seine est en effet un fidèle de l'ancien président. Impossible en revanche, de distinguer ce qu'il y a à l'intérieur... 

Sur le même sujet

Lire et commenter