"Qui ne saute pas n'est pas Macron" : quand un meeting d'"En Marche !" tente (en vain) de recréer l'ambiance du stade Vélodrome

"Qui ne saute pas n'est pas Macron" : quand un meeting d'"En Marche !" tente (en vain) de recréer l'ambiance du stade Vélodrome

PRÉSIDENTIELLE - Le député des Alpes de Haute-Provence, Christophe Castaner, a vécu un petit moment de solitude ce week-end à Marseille en voulant chauffer la salle où se déroulait le meeting de son candidat Emmanuel Macron.

A trois semaines du premier tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron était en déplacement samedi à Marseille. Un meeting au cours duquel la cité phocéenne a été plus d'une fois à l'honneur dans la bouche des soutiens de son mouvement En Marche !. En particulier celle de Christophe Castaner, député des Alpes de Haute-Provence.

Ce soutien d'Emmanuel Macron a en effet redoublé d'efforts pour chauffer les 5.000 personnes présentes dans la salle. Le député-maire de Forcalquier a même été hué par la foule - une bronca volontairement provoquée - parce qu'il portait une écharpe du PSG… Il ne l'a toutefois pas gardée longtemps et l'a jetée dans le public. 

Toute l'info sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Lire aussi

"Qui ne saute pas n'est pas Marseillais"

Visiblement très en verve, Christophe Castaner a ensuite entonné le chant des supporters marseillais. Un "Qui ne saute pas n'est pas Marseillais", rapidement transformé en "Qui ne saute pas n'est pas Macron", qui a été très commenté sur les réseaux sociaux…

Le candidat d'En Marche !, lui aussi, y est allé de sa référence, lançant à ses partisans un "On craint dégun!", expression marseillaise signifiant "on ne craint personne". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Fin de la traque dans les Cévennes : le suspect en garde à vue pour "assassinat"

Tensions au Proche-Orient : d’où vient l’arsenal militaire du Hamas ?

VIDÉO - "Une femme libérée et de pouvoir" : Amandine Petit a défilé en Marianne à Miss Univers

Fin de la traque dans les Cévennes : comment les gendarmes ont poussé le fugitif à se rendre

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.