VIDÉO - "Malgré vos efforts méritoires..." : le tacle de Richard Ferrand aux journalistes

OUCH - Malgré ses déboires judiciaires, le ministre de la Cohésion des territoires est arrivé en tête dans sa circonscription du Finistère. Un ballottage favorable qui lui a redonné le sourire... et l'envie de se venger sur les journalistes, dont il dénonce la mauvaise presse à son égard.

Soulagement pour Richard Ferrand. Le ministre est arrivé en tête dans sa circonscription du Finistère sous l'étiquette la République en marche (REM). Avec 33,93% des voix, il devance largement la candidate Les Républicains (et maire de Châteaulin) Gaëlle Nicolas (18,10% des voix). Epinglé par le Canard enchaîné le mois dernier pour avoir monté une opération immobilière au profit de sa femme alors qu'il dirigeait les Mutuelles de Bretagne, Richard Ferrand n'a pas connu la sanction des urnes.

Je vous ai parlé un peu tard parce que je voulais, moi, vérifier les informations avant de vous parler (...) Ce serait bien que vous en preniez de la graineRichard Ferrand face aux journalistes

Ce dimanche soir, face aux journalistes présents devant sa permance de Châteaulun, il en a profité pour envoyer quelques piques bien ciblés. "Malgré vos efforts méritoires, je constate que les Finistériennes et les Finistériens m'ont réitéré leur confiance à hauteur de presque 34%", se fécilite-t-il, accusant sans nuance la presse de ses difficultés face à la justice. "Les Finistériennes et les Finistériens ont jugé, ils me connaissent", assure celui qui se retrouve en ballottage très favorable pour le second tour.

Et d'enfoncer le clou devant une horde de caméras.  "Je vous ai parlé un peu tard parce que je voulais, moi, vérifier les informations avant de vous parler", souligne-t-il. "Vous savez, c'est un vieux tic. Ce serait bien que vous en preniez de la graine."


Si les révélations du Canard enchaîné fin mai, puis du Monde quelques jours plus tard sur les liens troubles entre ses affaires et la politique n'ont pas ébranlé la confiance des électeurs, l'association Anticor a déposé une plainte contre X concernant la transaction immobilière pointée du doigt. Le procureur de la République de Brest a ouvert une enquête préliminaire.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L’affaire Richard Ferrand

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter