VIDÉO - "Complexité" Vs "désir de renverser la table" : les personnalités de Macron et Le Pen décryptées par un psy

PROFILER - Tournés vers l'avenir ou vers le passé ? Complexes ? Synthétiques ? Pédagogues ? Quels sont les traits de personnalité d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les deux finalistes de la présidentielle, et que se cache-t-il derrière eux ? LCI a posé la question à un psychanalyste.

A  l'approche du dénouement de l'élection présidentielle, Jean-Pierre Winter, psychanalyste et auteur de "Les politiques sur le divan" (Calmann-Lévy), a passé au crible la personnalité d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen.


"Rapport au savoir", "vision de la complexité", "désir de renverser la table", "revenir dans le ventre de sa mère"... : il a extrait un certain nombre de caractéristiques, particulièrement marquées, selon lui, chez les deux finalistes. En voici quelques-unes.

En vidéo

VIDEO - La personnalité de Marine Le Pen décryptée par un psychanalyste

  • 1Son analyse de la personnalité d'Emmanuel Macron

    "Il a un vrai rapport au savoir. Je crois qu'il l'a dit à un moment donné, en soulignant à Marine Le Pen qu'elle ferait bien de lire quelques livres. Il y a un côté un peu maître d'école quand il lui dit qu'elle ne fait que des bêtises.  Il s'adresse à la raison des gens. Il ne s'adresse pas seulement à leur imaginaire.


    Il a une vision de la complexité qui le rend lui-même complexe. C'est à dire qu'on lui reproche justement d'être dans le flou. Mais il est dans la complexité.


    C'est pas un homme de synthèse, comme Hollande avait pu l'être quand il était à la tête du PS. C'est à dire, où il picorerait un coup à droite, un coup à gauche, un coup au centre."

  • 2Son analyse de la personnalité de Marine Le Pen

    "Je pense que s'il est élue, elle s'en mordrait les doigts parce qu'en fait, c'est pas ce qu'elle aspire vraiment.  C'est un peu comme si elle s'était trompée d'objet de désir. C'est à dire qu'elle affiche et elle croit qu'elle veut être Présidente. Mais son désir profond, c'est un désir de renverser la table.


    Son programme est entièrement tourné vers le rétablissement du passé  : revenir au franc, revenir aux frontières, revenir constamment en arrière. C'est à dire pour le dire en termes psychanalytiques : revenir dans le ventre de sa mère.


    C'est une des raisons pour lesquelles je pense qu'elle ne veut pas vraiment le pouvoir. Parce que le désir est toujours tourné vers l'avenir."

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle


Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le second tour de l'élection présidentielle 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet