VIDÉOS - "Politiciens corrompus", attaques contre Le Pen et Fillon... le show Philippe Poutou

Élections Européennes 2019

GRAND DÉBAT - D'un regard appuyé vers sa gauche, Philippe Poutou s'est payé François Fillon en introduction en évoquant "les politiciens corrompus qui se reconnaîtront dans la salle". Un peu plus tard dans le débat, il est revenu à la charge en mettant directement en cause les affaires de François Fillon et Marine Le Pen, sous les applaudissements du public.

Au cours de sa présentation, lors du débat présidentiel du 4 avril, Philippe Poutou n'a pas manqué de rappeler les affaires dans lesquelles François Fillon est mis en cause, depuis les révélations du Canard enchaîné, en janvier 2017. Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste balance, avec un sourire en coin : "Je suis contre les politiciens corrompus. Et il y en a qui se reconnaîtront autour de la salle..."

Voir aussi

Avec Nathalie Arthaud, je suis le seul à avoir un travail normal- Philippe Poutou

François Fillon est actuellement mis en examen dans le cadre de l'enquête sur les emplois présumés fictifs de sa femme, Penelope Fillon, en tant qu'assistante parlementaire. L'enquête s'étend également, depuis le 13 mars 2017, à l'affaire liée à des costumes offerts par un ami, à hauteur de plusieurs milliers d'euros.

En vidéo

Costumes de Fillon : pour Aurélie Filippetti, "cela révèle une déconnexion totale avec les Français"

Philippe Poutou en a donc profité pour marquer sa différence avec ces "politiciens" "riches" et "corrompus". Il attaque : "Avec Nathalie Arthaud, je suis le seul à avoir un travail normal", a-t-il rappelé, avant de reprendre. "Il y a d'un côté 6 millions de chômeurs, et de l'autre des richesses, les profits énormes des actionnaires. Une politique différente est menée, cela veut dire aller reprendre ce que les capitalistes ont piqué pendant des années. Il faut partager le travail entre toutes et tous. Il faut interdire les licenciements"

Depuis janvier, c’est le régal, Fillon, plus on fouille et plus on sent la corruption et la triche. - Philippe Poutou

Morale en politique : Poutou met les pieds dans le plat

Mais le candidat anticapitaliste ne s'est pas arrêté là. Sous les applaudissements du public, Philippe Poutou a franchement égratigné les deux candidats visés par des enquêtes judicaires. "Depuis janvier, c’est le régal. Fillon, plus on fouille et plus on sent la corruption et la triche. En plus ils nous expliquent qu’il faut la rigueur et l’austérité..." commence le candidat. "On a aussi Marine Le Pen, pareil, on pique dans les caisses publiques. C'est pas ici, c’est en Europe. Et le FN qui est antisystème ne s’emmerde pas car il se protège grâce à l’immunité parlementaire, donc peinard." 

Voir aussi

En vidéo

Poutou dénonce "l'escroquerie" des candidats anti-système

Pour Philippe Poutou, la clef de la moralisation de la vie politique résiderait dans la limitation des salaires des politiques et la fin de la professionalisation du métier. "Après ça, ils courront moins après le poste," conclut-il. 

Philippe Poutou sort la sulfateuse en face de François Fillon ... qui le menace d'un procès en retour

En vidéo

Le show de Poutou contre Fillon et Le Pen

Ce mardi 5 avril se tenait le débat entre les 11 candidats à la présidentielle. Durant la soirée, c'est un Philippe Poutou en grande forme qui est apparu derrière son pupitre. Le candidat NPA à l'élection présidentielle, a accusé François Fillon de "piquer dans les caisses publiques". "François Fillon, plus on fouille plus on sent la corruption, la triche, ce sont des bonhommes qui nous expliquent qu'il faut la rigueur, l'austérité alors qu'ils piquent dans les caisses", a dénoncé Philippe Poutou. A l'attention de Marine Le Pen, il a eu ces mots : "Nous, quand on est convoqué par la police, nous n'avons pas d'immunité ouvrière, on y va". 

Puis lors d'une seconde salve en direction de François Fillon, Philippe Poutou a déclaré : "Quand on voit un Fillon qui se dit préoccuper par la dette mais il y pense moins quand il se sert dans les caisses publiques". Forcément, le candidat LR n'allait pas se laisser faire et après un "Ooooh" réprobateur, lance à au candidat NPA : "je vais vous faire un procès, vous"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter