Vie nocturne à Paris : ce qu'en pensent les candidats à l'Hôtel de Ville

Vie nocturne à Paris : ce qu'en pensent les candidats à l'Hôtel de Ville

DirectLCI
QUESTIONNAIRE - Elu nouveau ''maire de la nuit'' à Paris, Clément Léon a directement interpellé les candidats à l'Hôtel de Ville sur leurs propositions concernant la vie nocturne dans la capitale – et les problèmes qu'elle pose. Voici leurs réponses.

Anne Hidalgo (PS)
"Je veux que demain les étudiants puissent travailler et réviser dans des espaces de travail équipés et ouverts toute la nuit, que ces espaces soient nouveaux ou qu’ils utilisent des locaux déjà existants comme les bibliothèques".
"J'expérimenterai l’ouverture nocturne de certains parcs parisiens".
"Une crèche pilote ouverte 24h/24 sera expérimentée pour répondre au besoin de garde de nuit des parents travaillant en horaires décalés".
"L'adjoint au Maire en charge de la Nuit aura pour mission de développer et dynamiser les processus de médiation dans les quartiers festifs".

Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP)
"Je souhaite engager sans tarder la révolution des horaires (…) : horaires étendus pour le métro (2h du matin en semaine, toute la nuit le week-end), pour les crèches (19h30 au lieu de 18h-18h30), pour les équipements sportifs (au moins une piscine ouverte dans chaque arrondissement jusqu'à 22h chaque soir de la semaine)."
"Je veux financer la rénovation énergétique et phonique des logements situés en zone bruyante par le renforcement des cloisons et l'équipement en double vitrage".
"Je veux mettre à disposition des noctambules les stations de métro fantômes ou les friches industrielles de Bercy-Charenton."

Charles Begbeider (Paris Libéré – divers droite)
"L’un des grands chantiers que je soumettrai par voie de référendum est la couverture des voies sur berges qui consistera à mettre les voies rapides en sous-terrain. Ceci permettra notamment d’installer sur ce site privilégié et magnifique des commerces qui pourront rester ouverts la nuit."
"Je suis favorable à la mise en place prêt à taux zéro pour les propriétaires souhaitant s’équiper en insonorisation et en systèmes de fumoirs."
"Je veux créer un service de médiation 7/7 qui permettra aux professionnels de la nuit de disposer d’un interlocuteur médiateur plutôt que d’avoir à s’adresser aux services de police."
"J'aimerai pousser la création d'une brigade montée (à cheval ndlr) dont la présence est impressionnante, rassurante et efficace pour calmer les esprits."

Christophe Najdovski (EELV)
"Il est nécessaire d’avoir une instance qui réunit toutes les parties prenantes du monde de la nuit et permette un dialogue permanent. Je propose de renforcer les Etats Généraux de la Nuit par la création d’une délégation spécifique dédiée à la nuit et au vivre ensemble."
"Je veux ouvrir les lignes 1 et 14 toute la nuit le week-end, et également sur la ligne 4 lorsqu’elle sera automatisée"
"Je veux mettre en place un Pass Mobilités qui donne accès aux transports en commun Vélib, Autolib, Autopartage et taxis."
"Il y a besoin de répondre à une demande en horaires décalés pour les personnes qui travaillent la nuit. Le modèle associatif est plus pertinent pour apporter cette réponse."

Danielle Simonnet (Parti de gauche)
"Nous créerons des commissions "Paris la nuit" dans chaque conseil de quartier, qui composeront les Etats généraux de la nuit annuels."
"Nous sommes favorables au soutien des squats artistiques et associatifs, via les conventions d’occupations précaires".
"Nous souhaiterions permettre aux collectifs associatifs, aux collectifs d’habitants de pouvoir organiser sur certaines places des bals populaires (et pas uniquement le 14 juillet et le 21 juin), des manifestations sportives, gratuites et citoyennes."
"La question des horaires implique une réelle négociation avec les salariés et leur organisation syndicale. Celles et ceux qui travaillent de nuit ont leur espérance de vie plus limitée, sont beaucoup plus sujets à de graves problèmes de santé. Travailler de nuit ne peut être permanent et exige une indemnisation plus élevée avec des vrais temps conséquents de récupération."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter