38% des salariés peuvent désormais travailler de chez eux : le télétravail se démocratise de plus en plus

Emploi
DirectLCI
TENDANCE – Quelle perception du télétravail les salariés ont-ils aujourd'hui ? Combien y ont-ils accès ? À quelle fréquence y ont-ils recours ? Et quelles sont, selon eux, les principales motivations des employeurs pour développer la pratique ? Eléments de réponse.

Le télétravail serait, entend-on, en plein essor. Mais qu’en est-il dans la réalité ? Les cabinets de recrutement Michael Page et Page Personnel se sont penchés sur la question via une étude qui s’interroge notamment sur la perception du télétravail par les salariés. Combien y ont-ils accès, et à quelle fréquence ? Et quelles sont, selon eux, les principales motivations des employeurs pour le développer ?


Les chiffres sont là : l’essor du télétravail est réel, avec une progression de 11 % en à peine un an ! En 2018, 38 % des salariés français ont ainsi déclaré avoir la possibilité de travailler de chez eux, contre 27 % en 2017. Mais combien d’entre eux utilisent concrètement cette possibilité ? Une grande partie puisque 44 % de ceux qui ont accès au télétravail ont pu le pratiquer au moins deux fois par mois en 2018 contre 31 % en 2017. Conclusion : les salariés sont donc bien en demande.

Attirer et retenir les talents

Cet essor montre aussi que les entreprises sont de plus en plus ouvertes sur le sujet et contribuent largement à démocratiser la pratique, au-delà des seules installations techniques et systèmes d’information nécessaires. Ce qui n’est d’ailleurs pas forcément désintéressé : la possibilité de télétravailler est devenue un moyen comme un autre d’attirer les talents mais aussi… de retenir les collaborateurs. Car la demande est forte : 64% des salariés qui n’ont pas encore accès à ce nouveau mode de travail souhaiteraient pouvoir en bénéficier dans leur société.


Les salariés y voient de nets avantages : 73 % des sondés qui ont accès au télétravail trouvent que cela a un impact positif sur leur équilibre de vie, une hausse de 24 % par rapport à 2017. Dans le détail, le télétravail faciliterait la concentration pour 65 % d’entre eux, tout comme la gestion de l’emploi du temps (61 %) et aurait un effet positif sur la santé (54 %). "En d’autres termes, le télétravail offre aux salariés un cadre de travail plus serein", indique l’étude. Fuir l’entreprise pour mieux travailler… un comble ?

Augmenter la productivité ?

Quoi qu’il en soit, cette situation "gagnant-gagnant" serait bien perçue des deux côtés du navire. Les salariés ont cependant conscience que les entreprises y trouvent notamment leur intérêt. 60 % pensent ainsi que le télétravail est une opportunité pour une société d’améliorer l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle des collaborateurs. Mais ils sont aussi 54 % à y voir une optique de réduction des coûts et 51 % une volonté de voir la productivité augmenter. Pas dupes ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter