"ASAP", "Tu as pris ta demi-journée ?" : ces expressions que personne ne supporte au boulot

Emploi

STOP ! – "Vivement le week-end", "j’attends ton feedback"… Ces expressions sont souvent utilisées dans le monde du travail. Mais sont-elles pour autant appréciées des salariés ? Il semble que non.

Une étude sur le sujet, il fallait y penser. Il n'empêche, maintenant qu’elle est là, on a envie de s'y plonger : ces expressions toutes faites, très utilisées, que les gens ne supportent plus au bureau… L’étude est menée par Qapa.fr, agence d’intérim en ligne, qui a voulu savoir si les Français appréciaient ou non certaines expressions courantes au travail. 

D’abord, une chose est sûre : de manière générale, les Français aiment bien les expressions toutes faites. Et ils sont les premiers à reconnaître qu’ils en utilisent souvent. Parmi les plus usitées, le "bon courage" que 85% des hommes et 79% des femmes avouent utiliser très souvent ou encore le "comme un lundi", autre expression très courante que 59% des hommes et 45% des femmes lancent en début de semaine. Bref, si vous pensez miser sur l’originalité avec cette expression, vous pouvez oublier… Dans la même lignée,  vivement le week-end" fait l’unanimité (74% des salariés). 

Lire aussi

Les anglicismes particulièrement peu appréciés

Certaines expressions ont surtout tendance à agacer, sans doute aussi parce que, dans un sous-entendu, elles formulent une critique sous-jacente. Ainsi le "Tu as pris ta demi-journée ?" est détesté quasiment à l’unanimité, en tout cas par 93% des sondés ! Suivent "ASAP", autrement dit "As soon as possible" ("aussi rapidement que possible", en bon français), honnie par 17% des sondés, puis "Je suis charrette", "mettre la pression", et "incessamment sous peu" (qui, au passage, est un pléonasme). A noter que les anglicismes, très utilisés dans le monde du travail, semblent peu appréciés : "prendre le lead", "dans le pipe", "on se fait un call", "les next-steps", "j’attends ton feedback", "from scratch" ou le plus classique "être overbooké" figurent en bonne place dans le classement.

En vidéo

La prolifération des anglicismes dans le quotidien des Français

Cependant, à la question "selon vous, faut-il bannir certaines expressions ?", seulement 46% des sondés déclarent "oui". Qui plus est, 63% des Français pensent qu'il est préférable... de finalement bannir les personnes qui veulent supprimer toutes ces formules  ! Allons bon... Faut-il en déduire que les salariés français aiment par-dessus tout critiquer, mais sans rien changer ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter