Blocage des routes par les Gilets jaunes : avez-vous le droit de ne pas aller travailler ?

Emploi
DROIT DU TRAVAIL - Le mouvement des Gilets jaunes, qui perdure, perturbe la circulation et les axes de transports en ce début de semaine. Est-ce une raison valable pour ne pas vous rendre au travail ? LCI fait le point.

Avec le mouvement des Gilets jaunes qui se poursuit en ce début de cette semaine, peut-être vous êtes-vous demandé si vous étiez obligé d'aller travailler si les routes que vous devez emprunter pour votre trajet domicile-travail sont bloquées ? La réponse est non. Selon le site service-public.fr, "le salarié empêché d'aller au travail ou retardé, en raison d'une grève des transports en commun ou de manifestations, ne peut pas être sanctionné. Dans ce cas, il peut invoquer la force majeure en présentant un justificatif de son retard ou de son absence".  


Les "manifestations" des Gilets jaunes, et les blocages occasionnés sur les routes, peuvent donc théoriquement entrer dans cette classification de "cas de force majeure".  Après, tout est relatif bien sûr. Si le blocage a lieu à 500 mètres de votre entreprise, ce n'est pas la même chose que s'il a eu lieu à 40 km et que vous devez effectuer, via des chemins de traverse, un long détour, lui-même susceptible d'être compliqué. De même, si vous avez la possibilité d'utiliser un transport en commun, l'absence sera évidemment plus difficile à justifier.

Une chose à savoir cependant : service-public.fr rappelle qu'un "employeur n'est toutefois pas obligé de rémunérer le temps d'absence du salarié (sauf convention ou accord collectif plus favorable). Le montant retenu sur le salaire doit être strictement proportionnel à la durée de l'absence du salarié".


Pour éviter une retenue sur salaire et avec l'accord de son employeur, le salarié peut compenser son absence ou son retard :

- soit en récupérant les heures de travail perdues,

- soit en posant un jour de congés payés ou, s'il en bénéficie, un jour de réduction du temps de travail (RTT).

- si cela est possible, l'employeur peut aussi décider de recourir au télétravail.


Dans tous les cas, si vous avez du retard ou un empêchement en raison des gilets jaunes (ou de tout autre problème comme par exemple une grève des transports), prévenez tout de suite votre employeur.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter