BOOSTE TA CARRIÈRE - Comment gérer vos priorités en distinguant l'important de l'urgent

Emploi

#EPISODE15 - Dans ce rendez-vous désormais régulier de notre rubrique Work, François Thibault, consultant en leadership et "soft skills", propose ses conseils pour "booster" votre carrière. Aujourd'hui, il vous apprend à distinguer l'important de l'accessoire.

 Je me rappelle de Linda, mère de 4 enfants avec un travail à plein-temps, me dire : "Mais tout est important !". Non, si tout est important, alors rien ne l’est. Et savoir distinguer l’important du non-important, ce qui est vraiment urgent de ce qui ne l’est pas, est primordial. 

Avez-vous entendu parler du "cadran Eisenhower", du nom de l'ancien président américain ? Cet outil permet de prendre conscience de ce qui doit être fait en hiérarchisant les tâches à accomplir en quatre catégories.

Ce qui est important est uniquement ce qui vous rapproche de vos objectifs ou ce qui est prioritaire pour vous, rien d’autre. Nous ne pouvons pas contrôler la somme des tâches à effectuer, mais nous pouvons contrôler nos réactions face à ces dernières.

Lire aussi

La hiérarchisation des tâches

> Urgent et important : c’est ce qui doit absolument être fait sous peine de conséquences dramatiques. Le problème de l’urgence, c’est son caractère stressant qui peut entraîner de mauvaises décisions. Il faut réduire le stress et donc réduire l’urgence : tous les grands leaders ont du temps libre pour gérer ces urgences.

> Non urgent et important : c’est la zone la plus confortable, nous effectuons des actions à haut rendement que nous avons planifiées et que nous exécutons de façon organisée, sans stress. Nous savons ce que nous avons à faire, c’est là que nous sommes le plus performant.

> Urgent et non-important : nous avons tendance à considérer des tâches comme importantes alors qu’elles ne le sont pas nécessairement. Si vous ne payez pas vos impôts d’ici ce soir, vous allez devoir payer un extra. Mais si c’est parce que vous étiez en train de signer un contrat avec un gros client… Est-ce important ?

> Non urgent et non-important : aucune de ces actions ne vous rapproche de vos objectifs, aucune n’est concentrée sur vos priorités.

Introspection

Dessinez votre propre tableau et placez-y les tâches que vous avez dû effectuer cette semaine, sans rien omettre. Étaient-elles importantes pour vous ? Le temps passé dessus était-il proportionnel au gain que vous en avez retiré ? Prenez l’habitude de classer vos tâches dans ce tableau pour les hiérarchiser et les relativiser.

Pour résumer

> Je ne peux pas avoir le contrôle sur tout ce qui me "tombe dessus", mais je peux contrôler l’importance des choses que j’ai à faire.

> Ma priorité est ma "to-me-list".

En vidéo

VIDÉO - Entretien, vente, créativité... le pouvoir des couleurs dans le monde de l'entreprise

> Retrouvez les conseils de François Thibault sur son site FT Conseil et sur sa chaîne Youtube Libérez votre potentiel

> Retrouvez l'épisode 14 : Et si vous cultiviez davantage le pouvoir des petites victoires ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter