BOOSTE TA CARRIÈRE - Connaissez-vous l'effet Pygmalion ? Voici comment il peut vous aider dans votre job

BOOSTE TA CARRIÈRE - Connaissez-vous l'effet Pygmalion ? Voici comment il peut vous aider dans votre job
Emploi

#ÉPISODE25 - Dans ce rendez-vous de notre rubrique Work, François Thibault, consultant en leadership et "soft skills", propose ses conseils pour "booster" votre carrière.

Plus on vous dit que vous n’y arriverez pas, moins vous y arriverez. Plus on vous dit que vous êtes intelligent, plus vous allez le croire… et vous comporter ainsi. Cet effet se retrouve dans de nombreux cas : plus votre manager vous félicite, plus vous allez améliorer votre productivité et vos performances. Plus vous dites à un enfant qu’il a du potentiel, plus il va l’exploiter.

Lors d’une réunion où vous allez prendre la parole, plus vous croyez que l’audience vous apprécie, plus vous allez être performant. Dans un entretien professionnel, ce que le recruteur pense de vous influence votre comportement. Si vous savez qu’il a une opinion positive, vous n’aurez pas le même comportement que s’il a une opinion négative, ou si vous ignorez ce qu’il pense !

Enfin, dans le sport, plus un entraîneur croit en ses joueurs, et surtout le leur dit, plus eux-mêmes vont croire en eux et soulever des montagnes. A l'inverse, si l’on part perdant, on adopte le comportement d’un perdant. 

Lire aussi

Prophétie auto-réalisatrice

L’effet Pygmalion (ou effet Rosenthal & Jacobson) est une prophétie auto-réalisatrice qui provoque une amélioration des performances d'un sujet, en fonction du degré de croyance en sa réussite d’une personne ou de lui-même. En d’autres termes, le simple fait de croire en la réussite de quelqu'un améliore ses probabilités de succès.

D'après la légende, Pygmalion, sculpteur chypriote de l'Antiquité Grecque, se révolte contre l’omniprésence des prostituées, désavoue le sexe et vit en célibataire. Il sculpte une statue d'ivoire représentant une femme d'une telle beauté qu'il en tombe amoureux. Revenant chez lui après une fête dédiée à Aphrodite, il embrasse la statue qui, grâce à la déesse, s'éveille immédiatement à la vie. De là est né le nom de cet effet : ce que vous croyez possible détermine votre réussite, votre comportement et celui de votre interlocuteur.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de cette expérience menée sur deux pots de riz, d'ailleurs illustrée dans une scène du film Les Petits mouchoirs de Guillaume Canet, où le personnage joué par Gilles Lellouche se met à parler à des pots de riz. Le principe de cette expérience est simple : 

1. Placez du riz dans deux pots différents.

2. Au premier, dites des mots gentils, avec une voix douce et enjouée.

3. Au second, soyez désagréable, voire proférez des insultes, sur un ton menaçant.

4. Au fil des semaines, vous constaterez que le second pot pourrit, tandis que le premier n'a pas bougé. Curieux, non ?

Les applications de l’effet Pygmalion

L’effet Pygmalion est un levier pour atteindre vos objectifs, développer votre estime personnelle, croire en vous et convaincre les autres. Il crée un cercle vertueux de comportements positifs et bienveillants envers autrui, et avant tout, envers soi-même.

> À l’école : je crois profondément que pour améliorer notre bien-être, tout part de l’éducation et de notre perception du temps. L’école est un des domaines d’application les plus évidents de l’effet Pygmalion. Un professeur qui croit en ses élèves n’a pas le même comportement qu’un professeur qui pense enseigner à des cancres. 

> Dans le management : il est normal d’avoir des attentes pour un manager. Plus vous encouragez vos collaborateurs en leur disant qu’ils sont compétents, que vous croyez en eux et plus ils feront tout pour vous donner raison. Au contraire, plus vous les traitez comme des incompétents, plus ils adopteront ce comportement, inconsciemment. C’est l’effet Golem, l’inverse de l’effet Pygmalion.

> Dans sa carrière : plus vous êtes positifs, optimiste quant à vos chances de réussites, plus vos chances sont élevées d’obtenir l’emploi ou la promotion. Car vous allez adopter le comportement d’une personne optimiste et positive. Gestuelle, postures, sourire. Et d’après vous, quelle influence cela peut-il avoir sur votre interlocuteur ? 

Votre travail consiste désormais à adopter un comportement bienveillant, à focaliser votre attention sur les chances de réussir plutôt que sur les risques d’échouer. Rappelez-vous toujours que ce que vous pensez de vous-même est déterminant dans votre réussite. Tout comme ce que pensent vos interlocuteurs. 

En vidéo

VIDÉO - Dis-moi ta couleur, je te dirai qui tu es, Thomas Erikson analyse votre personnalité

> Retrouvez les conseils de François Thibault sur son site FT Conseil et sur sa chaîne Youtube Libérez votre potentiel. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent