BOOSTE TA CARRIÈRE - Vous cherchez le job idéal ? Voici comment en dresser le portrait-robot

Emploi
ÉPISODE 3 - Dans ce nouveau rendez-vous de la rubrique Work, François Thibault, consultant en leadership et "soft skills", vous propose ses conseils pour "booster" votre carrière. L’idée ? Vous donner des pistes de réflexion pour améliorer votre employabilité. Aujourd'hui, pour son troisième article, il se penche sur la quête du job parfait.

Claude, 62 ans, a occupé 18 postes au cours de sa carrière. Mais seulement deux dans lesquels elle s’est épanouie, soit 4 années sur toute sa vie professionnelle.  Elle avoue avoir travaillé pour "payer les factures et avoir une belle vie". Toute jeune retraitée, elle se rend compte de l’absurdité de travailler dans un job "pour juste avoir un job". Est-ce la carrière que vous voulez ?


Selon une étude relayée par le site Quartz, seul 5% des salariés français se disent pleinement satisfaits et impliqués dans leur entreprise. Une autre étude dit qu'à peine 20% prennent du plaisir au travail. D’autres montrent le lien fort dans ce que j’appelle le triptyque "motivation, bien-être et performance". Et l’un ne va pas sans l’autre. Et le lien, c’est le "sens".  


Un homme heureux est un salarié heureux et performant. La motivation est le résultat de ce qui a du sens pour soi. Pour être motivé, heureux et performant, il faut donc trouver ce qui a du sens. Un métier qui a du sens. Ce qui a du sens, c’est ce qui nous fait vibrer. Quand nous avons ce ressenti, le temps ne compte pas, on en oublie presque de manger.  Nous faisons quelque chose en quoi nous croyons et qui nous semble utile. Nous avons tous connu cela par moments. Quand nous sommes motivés, c’est que nous avons une raison puissante qui nous pousse à agir. Nous avons alors un pourquoi.

Quel est le job parfait pour moi ?

Claude a attendu longtemps que le "job parfait" arrive. Ou devrais-je dire "tombe", car elle ne l’a pas vraiment cherché. Elle l’attendait. Elle sait maintenant qu’il faut arrêter d’attendre qu’une entreprise nous propose le job parfait. Il suffit juste de se poser la question suivante… et d’y répondre : "Quel est le job parfait pour moi" ?


C’est ce que je vais vous expliquer. Cela s’appelle le portrait-robot du job idéal en 5 étapes : lister – identifier – déclencher –recouper – hiérarchiser.


Avoir la tête dans le guidon au cours de sa vie professionnelle c’est prendre le risque d’oublier que ralentir, cela permet d’accélérer.  "Réussir sa vie, c’est 1% de réflexion et 99% de transpiration", selon Thomas Edison, l’inventeur de l’électricité. Alors prenez un moment pour vous poser les bonnes questions. Les gains sont potentiellement extraordinaires.


Je vais vous parler des jobs idéaux, au pluriel. En effet, nous pensons souvent qu’il n’y en a qu’un, comme nous pensons qu’il n’y a qu’un grand amour dans sa vie. C’est une erreur. Ce qui vous plaît dans un job, ce n’est pas seulement ce que vous faites, c’est aussi l’environnement, les collègues, la reconnaissance et pleins d’autres critères que vous devez identifier pour faciliter la recherche d’un poste qui vous rendra épanoui.

Trouver ses quatre piliers de la motivation

Reprenons l’exemple de Claude : elle croyait dans un premier temps que ce qui lui plaisait, c’était la cosmétique. Puis cela ne lui a pas plu. Elle s’est alors dirigée vers la communication, d’abord en petite agence, puis en grande. À chaque fois, elle ne s’y plaisait pas, malgré de belles évolutions de carrière. Claude commettait une erreur : elle croyait que le secteur était la cause, donc elle changeait. Ou elle croyait que le problème était l’entreprise, donc elle changeait.


En appliquant la méthode que je vais vous donner maintenant, elle aurait très vite découvert que peu importe le domaine tant qu’elle ne trouvait pas ses propres quatre piliers de la motivation : une équipe enthousiaste autour d’elle, le sentiment de contribuer à une cause qui lui importe, le besoin d’autonomie, l’utilisation de sa créativité. Elle n’a été épanouie que lorsque ces conditions étaient réunies.


Lorsque vous cherchez un appartement à acheter, vous définissez probablement d’abord des critères.  Il faut faire pareil.

Dresser le portrait robot de son job parfait

Appliquons maintenant mon approche pour vous aider à définir votre portrait-robot des jobs idéaux :


Lister. La première étape est simple. Elle consiste à lister l’ensemble de vos emplois, puis tous les accomplissements professionnels, c’est-à-dire ces actions dont vous êtes fiers. Je vous invite à prendre un papier et faire une colonne. 


Identifier. Vous allez maintenant vous rappeler dans chacun de vos emplois des moments précis. J’ai bien dit "précis", où vous vous êtes senti épanoui.  Même dans un emploi qui ne vous plait pas, il y a toujours des situations ou moments qui vous ont procuré des émotions positives. Cela peut paraître difficile au premier abord. Alors prenez un moment pour revivre chaque expérience chronologiquement. Indiquez dans une autre colonne ces moments précis. Ce que j’appelle "précis", c’est par exemple ce que m’a dit Claude : "J’ai animé un séminaire et il y a ce moment quand je suis allée voir mes collègues à la fin, ils étaient tous réunis et m’ont applaudi". Il est conseillé d’avoir listé une bonne dizaine minimum de situations afin que les résultats soient validés par un échantillon suffisamment important. 


Déclencher. J’espère que vous aimez le rôle de détective. Car dans cette étape, vous allez devoir trouver les déclencheurs de ce qui vous a donné ce sentiment de joie et d’épanouissement. Alors, reprenez d’abord chaque moment précis, chaque accomplissement dont vous êtes fier, puis revivez les moments en vous posant la question : "Qu’est-ce qui a fait que je me suis senti bien ?" Que faisiez-vous ? Sur quoi travailliez-vous ? Avec quel collègue étiez-vous ? Où étiez-vous précisément ? Pour quel type d’entreprise ? Sur quel projet ?  


Trouvez le pourquoi. Il est important de prendre le temps de visualiser à nouveau ces situations. Alors installez-vous confortablement. Fermer les yeux peut vous y aider.


Recouper. Observez maintenant tout ce que vous avez indiqué. Si vous avez bien suivi les étapes précédentes, vous allez pouvoir observer que certains déclencheurs sont identiques ou assez proches. Vous avez maintenant les caractéristiques qui font que vous vous sentez épanoui. C’est ce qui est important. Et donc ce que vous devez chercher dans un emploi. C’est comme avoir ses critères non négociables pour un appartement. Si on les connaît, on sait très vite si cela va le faire ou pas.


Hiérarchiser. Comme lorsque l’on cherche un appartement, il y a des critères non négociables. Ils n’ont pas tous le même poids. Vous devez maintenant hiérarchiser ce qui compte le plus pour vous. 


Vous venez de découvrir ce qui vous rendra heureux dans votre vie professionnelle.  Si vous souhaitez encore davantage approfondir ce qui vous motive dans la vie, vous pouvez effectuer l’exercice aussi sur tous les moments de votre vie personnelle. Mieux vous connaître vous permet de développer l’estime de vous et la confiance en soi.

En vidéo

Jaune, rouge, bleu, vert : de quelle couleur est votre personnalité au travail ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter