Compte personnel de formation : voici comment vous pouvez utiliser votre crédit avec l'appli lancée ce jeudi

Compte personnel de formation : voici comment vous pouvez utiliser votre crédit avec l'appli lancée ce jeudi
Emploi

MODE D'EMPLOI - En trois clic, choisir, réserver et acheter en ligne sa formation, sans aucun intermédiaire, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Voilà la promesse de la nouvelle appli "Mon compte formation", lancée ce jeudi par le gouvernement pour nous inciter à davantage nous former. On l'a testée.

Ça y est, on l’a sous les yeux ou, plutôt, dans les mains. La fameuse appli "Mon Compte formation", censée révolutionner l’accès à la formation, est disponible à partir de ce jeudi 21 novembre. Il est vrai que jusqu'à maintenant, perdus entre les "Dif", les "Cif", les numéros à trouver pour y accéder ou les autorisations à demander à... on ne sait pas vraiment qui, on ne s’était pas vraiment penché sur notre compte personnel de formation.

Avec la nouvelle application, nous assure le ministère du Travail, plus rien de tout cela. Trouver et choisir une formation deviendrait aussi simple que de "prendre un rendez-vous chez le médecin". La promesse ? En trois clic, choisir, réserver et acheter en ligne sa formation, sans aucun intermédiaire, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Alors que certains syndicats doutent du dispositif, craignant qu'avec la dématérialisation, le salarié ne se retrouve bien "isolé" devant les propositions de son téléphone, le ministère du Travail, lui en est convaincu. Et la vend avec une efficace rhétorique de commercial : "L’essayer c’est l'adopter !", nous assure-t-on lors d’un point presse. Alors allons-y.

L'appli est chargée, on l’ouvre. Première étape, activer son compte. En effet, rien de bien difficile, il suffit d’entrer un seul numéro, celui de la Sécurité sociale. La carte vitale coincée dans le portefeuille permet de vite s’en sortir. Une adresse mail valide à rentrer, et le compte est activé. 

Au fait, à combien ai-je droit ? Depuis le temps (le Compte personnel de formation existe depuis 2015), on ne s’en était jamais vraiment soucié. Les habitués des boutiques en ligne ne devraient pas être trop décontenancés : s’affichent, en bas de l’écran, plusieurs rubriques, "recherche", "favoris", "dossiers", et "mon compte". Va pour mon compte. Là apparaît le montant de mes droits à la formation. Avant, ils étaient décomptés en heure. Depuis le 1er janvier 2019, ils le sont en euros. Plus simple pour comprendre, et mieux se projeter, explique le ministère. Si vous n’avez encore jamais fait de formation et utilisé votre CPF, votre compte devrait être crédité de 1.440 euros (96 heures de CPF fois 15 euros). 

Pour ceux qui ont basculé leur ancien "Dif", dispositif en vigueur jusqu'en 2015, il peut atteindre un total de 3.240 euros (120 heures de Dif + 96 heures de CPF multipliées par 15 euros). Désormais, chaque année, au mois d’avril, ce CPF sera crédité de 500 euros, dans la limite d’un plafond de 5.000 euros. Ce qui devrait donner lieu à un large choix : d'après les calculs du ministère, la moitié des formations du catalogue actuel coûte moins de 1400 euros.

Bien. Passons à la recherche de formation. Que puis-je m’offrir ? Comme sur un e-shop, allons sur l’onglet "recherche". Apparaît d’abord une catégorie de "métiers qui recrutent", ainsi que des "suggestions" avec les formations les plus demandées, volontairement mises en avant par le ministère. Agent d’entretien de locaux, auxiliaire de vie sociale, aide-soignant, employé de restauration... A chaque fois, la possibilité de cliquer pour voir les formations adéquates. 

Nous cherchons une formation de "marketing digital", visiblement l’une des plus demandées. On tape dans l’onglet "recherche". Habitant à Paris, autant filtrer : il y a 100.000 sessions de formations en ligne, 1.000 diplômes et 40.000 formations, alors mieux vaut cibler un peu. Les paramètres sont simples : par ville, par distance (autour de moi), par prix, en affichant les formations par prix croissant. Possibilité, aussi, de filtrer par date : pratique, si j’ai besoin de planifier mon départ en formation. Mais aussi de choisir le nom de l’organisme, si on vous en a conseillé un. 148 résultats s’affichent. 

A tout bien réfléchir, je vais prioriser : mon niveau d'anglais est catastrophique, c'est peut-être lui qu'il faut d'abord soigner. Allons-y pour chercher des perfectionnements dans la langue. S'affichent là encore une centaine de réponses, avec à chaque fois, l'intitulé de la formation, l'organisme, le lieu, le prix. Et une petite fiche descriptive, lorsque l'on clique, avec les objectifs et les résultats attendus. Ainsi, le "perfectionnement en anglais Toeic", dispensé par le "Bristish american institute",  a pour objectif de me rendre "capable de communiquer en anglais de manière fluide en situations professionnelles et générales". "Résultats attendus : à l’issue de cette formation, vous obtiendrez votre certificat de passage du Toeic attestant votre niveau d’anglais". 

Cliquons sur "inscription". L’appli m’affiche un récapitulatif, le rappel de mon porte-monnaie, et la somme que cela me soustrait. Aussi facile que de valider un panier chez la Redoute. Sans avoir à ajouter ses codes de carte bleue. Et hop, on valide, et le dossier est envoyé. A chaque étape, l’on reçoit un mail de confirmation. L’organisme de formation a 48 heures pour nous répondre. Et comme dans tout bon service de vente, il y a un délai de rétractation : j’ai 14 jours pour revenir sur mes positions. Il n’y a plus qu’à aller se former. 

En vidéo

Emplois non pourvus : les entreprises se mettent à la formation

Voir aussi

Des développements à venir

Voilà pour la première version, qui sera disponible dès ce jeudi matin. Bon à savoir, pour les hermétiques au smartphone ou qui préfèrent prendre leur temps : le pendant existe en site internet. Des améliorations sont par ailleurs prévues. Plusieurs évolutions d’importance devraient notamment être mises en place au printemps. Notamment le fait que les entreprises, régions, ou Pôle emploi, mais aussi CE ou fondations d’entreprise,  pourront "abonder" sur certaines formations ou certains profils en créditant des euros : une manière d’inciter à se tourner vers des métiers qui recrutent. 

Autre nouveauté, qui devrait arriver dans quelques mois : apparaîtront bientôt les avis clients. Les gens qui ont testé les formations pourront en effet laisser une note, sous forme d'étoiles, et un commentaire. Ce qui aidera, par la suite, chacun à se faire son propre avis, et à mieux discerner la formation à viser. Enfin, autres projets qui seront développés ultérieurement, avec toujours l'objectif d'adapter au mieux la formation au marché : des offres d’emploi correspondant à chaque formation pourraient être mises en ligne, ainsi qu'un "passeport compétence" permettant à chacun de disposer d’une sorte de "profil LinkedIn" répertoriant l’ensemble de ses diplômes de formation.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter