Les créations d'entreprises se sont effondrées en mars

Les créations d'entreprises se sont effondrées en mars
Emploi

EMPLOI - Selon les chiffres de l’Insee, les créations d'entreprises en France se sont effondrées de 25% au mois de mars sous l'effet du brutal coup de frein à l'activité économique lié au coronavirus.

Le coup de frein à l'activité économique a été brutal, et les conséquences n’en finissent pas de se dessiner. L’Insee vient de rendre ses chiffres mensuels, concernant la création d’entreprise. Et chose assez attendue, mais qui reste quand même une mauvaise nouvelle, les créations d'entreprises en France se sont effondrées de 25,5%, toutes catégories confondues.

"Dans le contexte de la propagation du virus du Covid-19, puis du confinement de la population, les créations d'entreprises classiques s'effondrent (–30% après +0,8% en février) et les immatriculations de micro-entrepreneurs diminuent fortement (–19,6% après –7,5%)", précise l'institut de statistiques. 

Hébergement et restauration très touchés

La baisse des créations de micro-entreprises serait même en réalité plus importante, car en raison de "difficultés techniques", certaines immatriculations d'entreprises individuelles de février, "notamment des immatriculations sous le régime du micro-entrepreneur", ont été comptabilisées en mars, a averti l'institut. Le nombre total d'immatriculations est passé de 69.515 en février à 51.823 le mois dernier. Les nouvelles entreprises classiques passent de 39.048 à 27.320 et les créations de micro-entreprises de 30.467 à 24.503.  

En vidéo

Le plan de sauvetage du gouvernement pour les entreprises en difficulté

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"La chute la plus lourde concerne l'hébergement et la restauration", avec une baisse de 36,8% des immatriculations, suivi par l'industrie avec 34%, les services aux ménages (33,2%) et la construction (32,7%), précise l'Insee. La baisse "la plus modérée, même si elle est nette, est dans l'information et la communication" avec 8,4%. En raison du nombre élevé d'entreprises dans ces secteurs, ceux qui "contribuent le plus fortement à la diminution de l'ensemble des créations sont le commerce, les services aux ménages et la construction", conclut l'organisme.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent