"On va demander de ne pas verser de dividendes" : l’appel de Pénicaud aux entreprises dont l'Etat est actionnaire

"On va demander de ne pas verser de dividendes" : l’appel de Pénicaud aux entreprises dont l'Etat est actionnaire

CORONAVIRUS - L'Etat va demander aux entreprises dont il est actionnaire de ne pas verser de dividendes cette année, "par solidarité" face à la crise du Covid-19, a indiqué ce vendredi la ministre du Travail. Plusieurs entreprises ont déjà indiqué qu'elles procéderaient ainsi.

"Solidarité". C’est ce qui anime la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, qui a lancé ce vendredi matin un appel aux entreprises dont l’Etat est actionnaire : ne pas verser de dividendes cette année "par solidarité" face à la crise du coronavirus. "Dans les entreprises où l'Etat est actionnaire, on va demander de ne pas verser des dividendes (...), c'est la solidarité", a ainsi déclaré la ministre sur Cnews.

Si l’appel de la ministre ne concerne que les entreprises dont l’Etat est actionnaire, elle a cependant dit "comprendre la démarche de la CFDT", qui a appelé mercredi les grands groupes français à ne pas verser de dividendes cette année. Plusieurs d'entre eux ont d'ailleurs déjà renoncé à verser un dividende ou, du moins, réduit le montant initialement prévu. JCDecaux, le spécialiste des affichages publicitaires, a ainsi annoncé jeudi renoncer à son dividende, tandis que le géant des médias Lagardère avait indiqué la veille diminuer le sien.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

En vidéo

"Le droit du travail sera temporairement aménagé", annonce Muriel Pénicaud

Versement différé chez Transdev

Auparavant, parmi les grands groupes français, l'avionneur Airbus et Tarkett, spécialiste des revêtements de sol, avaient déjà renoncé à verser un dividende. La société de restauration d'autoroute Autogrill et Auchan Holdings dans la grande distribution ont fait de même.

A contrario, l'opérateur de transports Transdev a indiqué qu'il verserait un dividende de 23 millions d'euros, soit la moitié de son bénéfice 2019, mais a précisé que le versement n'interviendrait qu'après la crise du coronavirus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

EN DIRECT - Dose de rappel : plus de 8 millions de Français vaccinés

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.