Coronavirus : chômage partiel reconduit en juin pour les salariés à domicile

Coronavirus : chômage partiel reconduit en juin pour les salariés à domicile

ECONOMIE - Par communiqué de presse, le gouvernement a annoncé que l'indemnité "exceptionnelle dédiée aux salariés à domicile sera reconduite pour le mois de juin". Une décision qui s'inscrit dans la volonté de continuer à favoriser le télétravail pour les semaines à venir.

Le déconfinement poursuit son cours alors que la pandémie coronavirus continue de reculer en France. Malgré tout, le gouvernement a réaffirmé la nécessité de continuer à privilégier le télétravail. Cela explique qu'il ait choisi de maintenir pour l'instant l'aide spéciale pour les emplois à domicile durant le mois de juin. Il a officialisé la décision par voie de communiqué de presse.

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Lire aussi

Ainsi, compte tenu de "l'impact de de l’épidémie de coronavirus, le dispositif d’indemnité exceptionnelle à destination des salariés à domicile est reconduit pour le mois de juin afin de protéger ces derniers contre le risque de perte d’activité et d’aider les particuliers employeurs se trouvant en difficulté à rémunérer leurs salariés." Le maintien de l'aide permet d'assister "les employeurs qui ne pourront pas assumer le coût des heures prévues et non travaillées par leur salarié". Par voie de conséquence, cette indemnité vise donc aussi tout à la fois une protection sanitaire des salariés à domicile et une préservation de leur emploi. 

Le gouvernement a rappelé qu'une grande majorité des employeurs a eu recours à ce dispositif au mois d'avril dernier. Il y a notamment eu"713 127 demandes réalisées pour le Cesu, soit une augmentation de 40 % et 341 900 demandes pour Pajemploi soit 20 % de plus qu’au mois de mars." Le communiqué précise aussi que le délai supplémentaire accordé aux structures mandataires pour la "déclaration des heures de travail prévues mais non réalisées" est également maintenu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 patients en réanimation quasiment atteint

Mort de George Floyd : Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Carrefour supprime à son tour les tickets de caisse

Vacances : les destinations les plus prisées pour cet été

Lire et commenter