Coursiers à vélo : bientôt salariés ?

Emploi
JUSTICE - La Cour de cassation a établi mercredi un lien de subordination entre la défunte société de livraison de repas Take Eat Easy et l'un de ses coursiers à vélo, une décision inédite qui pourrait entrouvrir la porte du salariat à certains livreurs travaillant pour des plateformes numériques.

La Cour de cassation a condamné la plateforme Take Eat Easy pour avoir appliqué un système de géolocalisation à ses coursiers. Elle estime que ces livreurs travaillent dans des conditions de salariés alors qu'ils sont déclarés comme des auto-entrepreneurs.  Elle ordonne un nouveau procès en appel.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 29/11/2018 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 29 novembre 2018 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter