Des bornes de recherche d'emploi installées dans des lieux publics

En cette période de crise, l'emploi est au cœur des préoccupations. La société HucLink a installé dans des lieux publics des bornes interactives permettant de consulter et de postuler à des offres d'emploi.
Emploi

EMPLOI - Des bornes orange fluo sont actuellement installées dans les gares d'Île de France pour proposer des offres d'emploi. Pour la société niçoise à l'origine de cette initiative, l'intérêt est de s'adresser aux personnes dans les lieux de leur quotidien.

Non, ce ne sont pas des bornes de commandes de fast-food ou de café à emporter. Mais elles y ressemblent. Depuis quelques semaines des bornes oranges sont installées dans des endroits de passage avec une mission : proposer un emploi. Le principe est simple : en quelques clics, on sélectionne les offres qui correspondant à son profil. Pas besoin d'envoyer un CV ou une lettre de candidatures. Il suffit de donner ses coordonnées, répondre à quatre questions maximum sur son expérience, sa disponibilité. Résultat, une candidature envoyée en moins de deux minutes. "C'est comme si l’employeur qui venait à moi, je l’ai ressenti comme ça, plutôt que nous qui allions 'quémander' à Pole Emploi", indique Paul-Edouard, embauché en CDI comme vendeur dans une jardinerie après un entretien obtenu via ces bornes.

Des bornes implantées dans toute la France

Créé en février 2017 au cœur du technopôle de Sophia-Antipolis, à Nice, la société HucLink a inventé le concept de la borne électronique proposant un catalogue d’offres d’emploi à saisir sur le champ, et sans formalité. Déjà implanté aux quatre coins de la France, dans les gares, les centres commerciaux ou même à La Poste, Huclink a récemment signé un contrat avec la SNCF pour déployer ses bornes dans 42 gares d'Île-de-France.

Pour Huclink, le but est de toucher un public peu qualifié mais qui a un besoin urgent de travailler. "Que ce soit sur des emplois de première nécessité ou tout simplement alimentaires, les demandeurs d'emploi vont spontanément aller chercher du travail là où ils ont l’habitude d’aller. Et donc, l’idée avec ces bornes d’emploi, c'est d’offrir de l’emploi là où les personnes se trouvent", nous explique Nathalie Daoud, directrice de la société niçoise.

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Cette nouvelle façon de recruter semble donner satisfaction aux entreprises, qui bien souvent ont du mal à trouver du personnel. "Ce qui nous change de Pole Emploi, c’est une approche beaucoup plus directe. Avec les recherches d’emploi traditionnelles, on se heurtait à des difficultés", se félicite Emmanuel Ratto, employeur de Paul-Edouard et gérant de la société Atrium La Pépinière. Ces bornes proposent des postes qui n’apparaissent pas forcément à Pole Emploi. Elles sont plus que jamais utiles pour relancer le marché du recrutement en cette période difficile.  En mai, plus de 6,125 millions de Français étaient en recherche d'un emploi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent