Emploi : quelles sont les professions qui sont de plus en plus demandées (et celles qui le sont de moins en moins) ?

Emploi
DirectLCI
TOP/FLOP - LinkedIn et Pôle emploi publient les résultats d’une étude sur les emplois et les compétences en France, avec notamment les professions les plus demandées actuellement sur le marché du travail et celles qui sont en déclin.

C’est comme le cours de la Bourse : l’attractivité et les besoins pour certains métiers augmentent, tandis qu'ils baissent pour  d'autres. Pôle emploi et le réseau professionnel LinkedIn publient ainsi ce jeudi les résultats d’une étude sur les emplois et les compétences en France, afin de cerner les professions les plus demandées sur le marché du travail.


A noter que cette enquête est basée sur l’analyse des profils des membres LinkedIn en France. De ce fait, certains métiers ou secteurs peuvent être sous-représentés. Mais avec 17 millions d'inscrits dans l'Hexagone, la part de l’emploi est suffisamment importante pour que certains enseignements puissent être tirés.

Les métiers qui montent...

Premier constat : les professions de chef de projet et de vendeur sont les plus courantes au sein des membres LinkedIn en France. Mais ce n'est pas pour autant qu'elles sont les plus demandées.


Les trois professions identifiées comme étant les plus "émergentes" concernent les spécialistes en développement commercial, les chargés de recrutement et les "data scientists". Concrètement, cela se traduit par une hausse de leur proportion parmi les recrutements réalisés entre 2012 et 2017. Les villes de Paris, Lille, Lyon, Rennes, Bordeaux et Toulouse enregistrent la plus forte densité de membres LinkedIn exerçant ces fonctions.

... et ceux qui baissent

A l’inverse, d’autres professions sont de moins en moins demandées par les recruteurs : les postes de chef de projet, journaliste et vendeur figurent ainsi parmi les métiers les plus "en déclin", au sens où leur proportion parmi les recrutements a diminué entre 2012 et 2017. Idem pour les architectes ou les graphistes. 


Les membres LinkedIn exerçant une profession "en déclin" sont davantage susceptibles d’être détenteurs d’un diplôme sanctionnant deux années d’études, alors que ceux exerçant une profession émergente sont davantage détenteurs d’une licence. Ces professions sont d'ailleurs davantage réparties à travers le pays. 

En vidéo

La reconversion professionnelle est-elle la solution pour réaliser des projets ?

A noter que la transition professionnelle ou reconversion est encore à ses balbutiements. Seulement 3 membres LinkedIn sur 10 ont réalisé une transition professionnelle de métiers en "déclin" vers des professions dites "émergentes". Les vendeurs et les chefs de projets sont plus nombreux à avoir effectué une telle transition.


Pôle emploi et LinkedIn indiquent par ailleurs avoir noué un partenariat, qui permet au premier de mieux approfondir l’analyse des données disponibles afin de mieux identifier les besoins locaux en matière d’emploi, pour aider les services par secteur et par région.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter