Offres d'emploi, réseaux sociaux... : quelles sont les méthodes de recrutement les plus utilisées par les RH ?

Emploi

EMBAUCHES – Comment les entreprises françaises recrutent-elles leurs salariés ? Quelles sont leurs méthodes privilégiées ? Le cabinet de conseil en ressources humaines Perpetual s’est penché sur la question.

Répondre à une offre d’emploi, utiliser le réseau social professionnel LinkedIn ou encore envoyer une candidature spontanée… Les possibilités pour se faire embaucher sont nombreuses, mais fonctionnent-elles toutes ? Le cabinet de conseil en ressources humaines Perpetual a comparé les différents modes de recrutement au sein du pays pour connaître les plus utilisés.

Malgré les innovations, la France conserve un fonctionnement très traditionnel. "Le mode de recrutement privilégié reste la publication d’une offre d’emploi sur un site de recrutement, utilisée dans 88% des cas", indique Pierre Trippitelli, président de Perpetual. Les sites web mettant en ligne des annonces ont donc le vent en poupe, d’autant que le nombre d’offres a bondi de 19% en un an, selon le dernier baromètre de RegionsJob.

Voir aussi

La cooptation, la méthode interne

Loin derrière les offres d’emploi se trouvent les candidatures spontanées, à égalité avec la mobilisation du réseau de contacts du recruteur. 58% des chargés de recrutement utilisent ces méthodes pour dénicher de nouveaux talents. La cooptation, qui consiste à demander à ses employés de proposer des candidats de leur entourage pour un poste, permet de "diminuer le coût d’un recrutement, réduire le turnover et trouver des profils de meilleure qualité", explique Pierre Trippitelli.

Et les réseaux sociaux ? Pourtant en pleine expansion, ils ne se trouvent qu'en quatrième position des méthodes privilégiées par les ressources humaines. Moins d’un recruteur sur deux (49%) fréquente ces nouveaux canaux, dont LinkedIn, le réseau social professionnel aux plus de 16 millions d’utilisateurs en France. Enfin, "47% des entreprises font confiance aux cabinets de recrutement lorsque les recruteurs ne trouvent pas les compétences nécessaires ou qu’il s’agit de recruter un profil spécialisé", conclut le président de Perpetual.

Et aux États-Unis ?

De l’autre côté de l’Atlantique, les méthodes de recrutement sont différentes. Ainsi, "20 à 30% des embauches se font sur recommandation", détaille Pierre Trippitelli. "Cela peut même aller jusqu’à 50% pour des entreprises qui ont un programme performant avec des outils technologiques et des formation adaptées. Le réseau social LinkedIn est un composant essentiel de la stratégie de recherche d’emploi des candidats qui n’hésitent pas à demander à leurs contacts de les recommander auprès de leur employeur".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter