Enfant et vie professionnelle : un parent sur deux aimerait passer à mi-temps pour s’occuper de son bébé

Emploi

ÉQUILIBRE – Tiniloo, un site de coffrets pédagogiques pour parents et enfants, a interrogé 2.000 parents pour sonder leur mode de garde des bébés. Et sur la manière dont ils aimeraient concilier cette garde avec leur vie professionnelle.

C’est souvent un (gros) casse-tête. Comment faire garder son enfant en bas âge quand les deux parents travaillent et/ou quand les places de crèches sont largement insuffisantes ? Le site de coffrets pédagogiques destinés aux parents et à leurs enfants Tiniloo a sondé 2.000 parents pour comprendre leur mode de garde des bébés et leurs envies. Une enquête qui n’est donc pas représentative de la population française, mais qui peut tout de même donner un début d’idée de la manière dont les parents se débrouillent.

La majorité des bébés (63, 3%) sont gardés en dehors de la maison. Et les données semblent montrer une forte évolution. En 2014, d’après la DRESS (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques), ils étaient principalement gardés par les parents, notamment par la maman. En 2019, "on s’aperçoit que dans un foyer sur trois, les deux parents sont tous deux des actifs". 38,5% des parents disent ainsi faire garder leurs bébés par une nounou ou une assistante maternelle." Les mères conservent une place importante dans cette tâche puisqu'elles gardent l’enfant dans 30% des cas. Suit la halte-garderie (22, 7% des cas). Le papa ou la famille sont loin derrière (respectivement dans 1, 3% et 7, 5%).

Voir aussi

En vidéo

Rentrée: trouver une nounou, un vrai casse-tête pour les parents

"Choix qui culpabilise"

L’étude soulève aussi la question de l’arbitrage entre carrière et vie de famille. "Un choix qui culpabilise les parents", indique Tiniloo. "De nombreuses femmes quittent leur emploi ou réduisent considérablement leur nombre d’heures de travail après la naissance de leur bébé afin de se consacrer entièrement à eux." Et ils existent peu de mesures proposées aux femmes pour les aider à concilier maternité et travail. 

Les données montrent que la recherche d’un équilibre se profile néanmoins :  57% des parents, en majorité des mères, qui constituent 80% des répondants de l'enquête, aimeraient ainsi travailler à mi-temps afin de s’occuper de leur bébé. Et lorsque l’enfant est à l’âge scolaire (3 ans), beaucoup recommencent à travailler à temps plein. Un tiers des parents interrogés choisirait, au contraire, de conserver leur emploi à temps plein. "Beaucoup de femmes témoignent de leur liberté d’être comme individus, et sur l’équilibre que peut apporter une vie de famille et une vie professionnelle", écrit l’étude. "Elles précisent que l’épanouissement personnel ne se résume plus seulement à fonder une vie de famille, mais également à s’épanouir et gravir les échelons au sein de l’entreprise."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter