L'Etat va élargir les aides pour les PME et indépendants en difficulté

Des dossiers et une calculatrice / Photo d'illustration
Emploi

SOUTIEN - Le ministre de l'Economie indique ce mardi que les aides vont prochainement être élargies pour les entreprises touchées directement ou indirectement par les restrictions sanitaires. Des mesures doivent être annoncées la semaine prochaine.

Le soutien aux entreprises les plus affectées par la crise sanitaire devrait prochainement être élargi. C'est ce que le ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, a annoncé ce mardi 6 décembre alors que les chiffres de la situation épidémiologique poussent les autorités à durcir les protocoles sanitaires voire à fermer certains établissements. 

Voici les premiers contours des mesures qui devraient être précisées la semaine prochaine. 

Lire aussi

Assouplir les conditions pour accéder au fonds de solidarité de 10.000 euros

Le ministre a indiqué son intention de "renforcer le fonds de solidarité" ce mardi sur France Info. Cette aide pouvant atteindre 10.000 euros par mois lorsque le chiffre d'affaires s'effondre devrait ainsi à l'avenir être attribuée plus largement aux entreprises :

- Le plafond de 20 salariés maximum pour pouvoir actuellement bénéficier de ce fonds devrait ainsi être rehaussé. Le locataire de Bercy a en effet estimé qu'il conviendrait de "voir si on ne peut pas augmenter" cette limite car "c'est une juste revendication". 

- Le diminution du chiffre d'affaires de 80% jusqu'ici requise pour y accéder devrait également être assouplie pour être accordée avec des pertes moindres. Il s'agirait donc d'abaisser ce pourcentage à un chiffre qui n'a pas encore été indiqué mais qui devrait être présenté dès la semaine prochaine lors d'un comité interministériel sur le tourisme. 

Élargir l'accès à des secteurs indirectement touchés par la crise

La crise ayant un effet domino, Bruno Le Maire a également exprimé le souhait de rendre éligibles au fonds de solidarité les secteurs qui sont "à côté" mais la "prennent de plein fouet". Il s'agirait par exemple pour le secteur de l'événementiel, d'inclure les fleuristes et les graphistes car "il n'y a plus de cartons pour inviter à un mariage" ou encore les photographes car "aujourd'hui les fêtes où on invite des photographes, il n'y en a plus beaucoup".

En vidéo

Covid-19 : la colère du secteur de la restauration malgré de nouvelles aides du gouvernement

Un taux d’impôt sur les sociétés réduit jusqu'à 10 millions d'euros de chiffres d'affaires

Bruno Le Maire s'est par ailleurs dit favorable à un amendement du projet de loi de finances pour 2021 destiné aux PME et proposant un relèvement du  plafond de chiffre d'affaires requis pour bénéficier d'un taux réduit d'impôt sur les sociétés. Il s'agirait de relever ce plafond de 7,6 millions à 10 millions d'euros. 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Le ministre soutient également une mesure prolongeant d'un an, jusqu'à fin 2021, l'abattement d'impôt sur le revenu pour les contribuables qui investissent dans une PME. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 50.000 nouveaux cas détectés en 24 heures

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Attentat de Nice : un deuxième homme au contact du terroriste interpellé

Olivier Véran a-t-il affirmé que "c’est le confinement qui provoque la circulation du virus" ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent