Jours fériés : non, les Français ne font pas tant le pont que cela

Emploi

ÉTUDE - 47% des Français ne feront aucun pont pendant le mois de mai 2019, selon une enquête Qapa. Et 73% déclarent poser, de toute façon, rarement des ponts au cours de l'année.

Non, faire le pont n'est pas un sport national français ! Oui, les salariés tricolores sont davantage travailleurs qu’on ne le dit ! Et oui, les traditions se perdent… C’est ce que montre une étude réalisée par l'agence d’intérim en ligne Qapa : cette année, près d’un Français sur deux (47%) ne fera aucun pont pendant le mois de mai,  malgré les nombreux jours fériés. 

Ceux qui, tout de même, veulent en profiter, optent d’abord pour le pont du 1er mai (à 29%) en posant les jeudi et vendredi. 20% de sondés prennent le pont du 8 mai et seulement 4% pour celui du 30 mai.   

Lire aussi

Quelle est la signification d'un jour férié ?

Ce manque d’appétence pour les ponts, peut s’expliquer en partie parce que cette année, les jours fériés du 1er et 8 mai tombent des mercredis… et que cela est moins intéressant en matière de jours à poser. Mais de manière générale, plus de 73% des sondés déclarent faire très rarement des ponts tout au long de l'année. Ils préfèrent cumuler des jours de congés et profiter de plus longs week-ends de repos. 

De même, la signification liée à ces jours un peu spéciaux dans l’année se perd : car avant d’être une journée de congé, ces jours fériés marquent un fait historique dans le pays. Mais ce n'est plus du tout le cas pour 77% des sondés, qui considèrent les jours fériés simplement comme une journée sans travailler. Pour 16%, c'est un jour identique aux autres et seulement 7% se souviennent qu'il s'agit d'une commémoration. 

D’ailleurs, l'intérêt de ces jours fériés n'est pas évident pour plus d'un Français sur deux : 55% des personnes interrogées pensent en effet que les ponts ne sont pas bénéfiques pour l'économie du pays.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter