Le PDG de Danone abandonne sa retraite chapeau : "une décision strictement personnelle"

Emploi

RETRAITE DORÉE - C'est officiel, l'assemblée générale de Danone a validé ce jeudi la décision de son PDG de renoncer à sa retraite chapeau. Emmanuel Faber tire donc une croix sur 1,2 millions d'euros par an. Son salaire annuel est lui fixé à 2,8 millions d'euros. Sur France Inter, il explique sa décision.

Le PDG de Danone a pris une décision "strictement personnelle" jeudi, en choisissant d’abandonner sa retraite chapeau, comme il l’expliquait dans la matinée au micro de France Inter. Emmanuel Faber renonce ainsi à une retraite de 1,2 million d’euros par an, soit un total de 28 millions d’euros. Le haut cadre a précisé qu’il renonce également à l’indemnité de non-concurrence, en cas de départ de l’entreprise.

 "La retraite, ce n’était de toutes façons pas pour tout de suite", a balayé au micro de la radio publique celui dont le salaire annuel est fixé à 2,8 millions d’euros par an. Toutes ces modalités de rémunérations ont été votées ce jeudi lors de l’assemblée générale du groupe, en même temps que le renouvellement de son mandat.

2,5 millions d’euros de dons en 2018

En 2018, Emmanuel Faber a versé 2,5 millions d’euros à des associations caritatives, selon le document de référence de Danone. Geste qu’il a assuré faire "tous les ans" durant l’interview de France Inter. 

Interrogé sur la polémique autour des dons des entreprises pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris, il a assuré qu’il trouvait "dommage qu’il puisse y avoir une polémique sur un élan qui démontre l’attachement des Français, et de ceux qui aiment la France, à un monument qui est beaucoup plus qu’un monument, qui est l’âme de Paris."

Danone ne donnera pas d’argent pour Notre-Dame de Paris

Attaché au chantier de reconstruction de la cathédrale "bien avant la tragédie", Emmanuel Faber a souligné durant entretien qu’il avait apporté une contribution financière personnelle au projet de rénovation il y a plus d’un an. Pour autant, l’argent de Danone n’ira pas dans les dons faits à la cathédrale sinistrée. 

"Que cet élan génère la disposition de fonds, je trouve ça très bien. En même temps, Danone ne participera pas en tant qu'entreprise à cet effort-là. Nous, on est engagé sur un projet qui est une planète, une santé. Comment faire en sorte que les gens adoptent des pratiques alimentaires plus durables, plus saines?", a-t-il indiqué.

De plus, "l'argent qu'on a ne nous appartient pas, il ne m'appartient pas. C'est l'argent de nos agriculteurs, c'est l'argent de nos consommateurs, c'est l'argent de nos salariés, c'est l'argent de la planète et c'est pour ça que cet argent restera là", a-t-il ajouté.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter