Les seniors sont à la retraite plus tard, et trouvent plus difficilement du travail (et ça ne devrait pas s'arranger)

Emploi
DirectLCI
MONDE DU TRAVAIL - France Stratégie a rendu ce lundi une étude sur le rapport des seniors à l’emploi. Objectif de l'organisme d'experts rattaché à Matignon : "Proposer un diagnostic sur la situation des seniors vis-à-vis de l'emploi" en prévision de la future réforme des retraites.

Qui sont les seniors ? Qu’est-ce qui les attend en matière d’emploi et de retraite ? Alors que se profile la future réforme des retraites, France Stratégie, un organisme d’experts rattaché à Matignon, a voulu "proposer un diagnostic sur la situation des seniors vis-à-vis de l’emploi". L’institut a rendu ce lundi un rapport sur le sujet.

Vers un départ effectif à la retraite à 64 ans en 2040 ?

Parmi les premiers enseignements du rapport, consultable en ligne, il apparaît que depuis dix ans, l’âge du "droit au repos" ne cesse de reculer en France. En cause, l’allongement de l’espérance de vie, l’entrée plus tardive sur le marché du travail ou encore l’augmentation de la durée requise pour bénéficier d'une retraite à taux plein. Et cette tendance devrait se poursuivre dans les prochaines années, estime France Stratégie : les projections du Conseil d’orientation des retraites tablent sur un âge moyen de départ à la retraite autour de 64 ans en 2040, contre 62 aujourd’hui. 


Et dans ce contexte, l’emploi des seniors devient un enjeu important, estiment les experts, qui questionnent : "Comment accroître l’activité des seniors tout en préservant une liberté de choix et en tenant compte des difficultés à rester en emploi ?" Car il apparaît que malgré une nette hausse du taux d’emploi des seniors depuis une vingtaine d’années -notamment du fait de la baisse des cessations anticipées d'activité et des réformes successives des retraites- , la France se caractérise encore par un faible taux d’emploi des 60-64 ans. Il restait inférieur à 30 % en 2017, contre plus de 42 % en moyenne dans l’Union européenne (et même 60 % en Allemagne, voire 70 % dans plusieurs pays scandinaves dont la Suède).

Davantage de difficultés à sortir du chômage

Ainsi en moyenne en France, sur les années 2015 à 2017, à l'âge précis de 60 ans, 42% des personnes sont en emploi, 29% en retraite, 7% sont au chômage, 12% sont devenues inactives après 50 ans et enfin 10 % étaient inactives avant même d'avoir eu 50 ans ou n'avaient jamais travaillé.  Au point que pour les auteurs, "l'effet des règles du système de retraite sur l'emploi des seniors est loin d'être mécanique". Pour preuve, le relèvement de l'âge d'ouverture des droits de 60 à 62 ans en 2010 s'est traduit "par une progression de l'emploi pour la moitié seulement des personnes concernées".

En vidéo

Les deux tiers des seniors sont encore au travail à 60 ans !

Les facteurs de ce "non-emploi" sont multiples : difficulté pour les seniors à sortir du chômage, préjugés défavorables dans les recrutements, méconnaissance des dispositifs de poursuite d'activité ou encore raisons personnelles telles que l'état de santé, la charge des proches, la vie de couple... 


Les auteurs notent d'ailleurs que les pouvoirs publics ont abandonné ces dernières années les mesures ciblées, jugées peu efficaces pour les seniors, au profit d'un appel aux entreprises "à une politique de gestion des âges plus globale" passant par la prévention de l'usure professionnelle, la formation, l'aménagement des postes, des horaires, ou encore des modes de travail. Dans la perspective de la réforme des retraites prévue l'année prochaine, ils préviennent qu'"une liberté de choix (de fin de carrière) sans qualité de vie au travail ne s'exercera pas dans un sens favorable à la poursuite de l'activité". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter