Personnes handicapées au travail : sont-elles laissées-pour-compte dans les entreprises ?

Emploi

ÉTUDE – Alors que le 4e Salon handicap, emploi et achats responsables se déroule le 28 mai au Palais des Congrès à Paris, le cabinet Occurrence a mené pour l'agence Inspirience la première enquête quantitative sur le handicap et l’emploi. Comment les intéressés se sentent-ils intégrés dans leur entreprise ?

Peut-être avez-vous un ou une collègue handicapé(e). En France 870.000 personnes handicapées travaillent en entreprise. Pour favoriser leur emploi, la loi oblige depuis 1987 tout établissement de plus de 20 salariés à employer 6% de travailleurs handicapés et assimilés, ou à... cotiser auprès de l'Agefiph, organisme qui s'occupe de l'intégration professionnelle des personnes handicapées.

Certes la loi pousse à leur emploi mais, à côté du volet légal, comment les entreprises accompagnent-elles ces salariés en leur sein ? A l’occasion du 4e Salon handicap, emploi et achats responsables qui se déroule le 28 mai  2019 au Palais des Congrès à Paris, le cabinet Occurrence a mené pour l'agence Insipirience une étude auprès des principaux intéressés, afin de recueillir leur ressenti et leurs attentes. 

Lire aussi

Intégrés, reconnus, dans un environnement bienveillant

Il y a du positif : les 2/3 des personnes en situation de handicap en emploi jugent leur intégration professionnelle "facile ou très facile" et ce, d’autant plus qu’ils évoluent dans des grandes entreprises. Ils sont contents, motivés, et engagés ! La très grande majorité d'entre eux se sentent "intégrés comme n’importe quel collègue", reconnus pour leurs compétences et évoquent un environnement bienveillant. 

De manière générale, le handicap au travail reste un sujet, non pas tabou, mais tu ou en tout cas, très peu évoqué. En effet, près d’une personne sur trois ne parle pas de son handicap au travail. Mais ce n'est pas tant par crainte des effets néfastes sur leur carrière ou leur environnement professionnel que parce qu’elles considèrent d'abord que leur handicap n’est pas un sujet d’ordre professionnel (60%).

En vidéo

Handicap : le beau geste d'un chauffeur de bus

Peu d'accompagnement concret

Mais il reste du chemin à faire pour les entreprises, attendues sur des résultats très concrets qui, pour l’instant, ne sont pas encore au rendez-vous. Seulement 18% des répondants se disent très satisfaits des actions menées par leur entreprise en faveur du handicap et seulement 15% sont très satisfaits de la sensibilisation à la prise en compte du handicap de leur ligne hiérarchique.  

Des résultats "guère surprenants" selon le sondage, "quand 27% des répondants estiment que les aménagements nécessaires à la prise en compte de leur handicap n’ont pas été mis en place par leur entreprise ou organisation", alors que c'est un des premiers besoins qu'elles identifient dans leur bien-être au travail. 2/3 des sondés estiment également ne pas être accompagnés dans leur carrière et très peu disent être amenés à développer des compétences telles que le management. "Un chiffre stupéfiant à l’heure de la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et de la généralisation des politiques handicap", estime l'étude. Et si les personnes en situation de handicap se sentent "très fortement engagées dans leur travail", beaucoup doutent de celui de leur entreprise : seulement 12% d’entre eux perçoivent un fort engagement de leur part pour leur intégration. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter