Plus de 200.000 personnes ont répondu à l'appel pour faire tourner la chaîne alimentaire

Plus de 200.000 personnes ont répondu à l'appel pour faire tourner la chaîne alimentaire

APPEL A CANDIDATURE - Le ministre de l'agriculture a annoncé mardi que plus de 200.000 personnes avaient répondu à l'appel national lancé pour compenser le manque de travailleurs saisonniers dans l'agriculture ou de salariés dans l'agroalimentaire et la logistique, afin de nourrir les urbains confinés.

C’était l’objectif fixé, et il semble atteint : plus de 200.000 personnes ont répondu à l'appel national lancé pour compenser le manque de travailleurs saisonniers dans l'agriculture ou de salariés dans l'agroalimentaire et la logistique. C’est ce qu’a indiqué mardi matin Didier Guillaume, le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur France 2.

"Après l'appel que j'avais lancé, aujourd'hui il y a plus de 200.000 personnes qui ont répondu, et nous avons 5.000 recruteurs qui sont en train d'organiser le travail" a-t-il précisé. Les candidatures ont été recueillies via la plate-forme mobilisationemploi.gouv.fr lancée par Pole emploi.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Lire aussi

Maintenir la chaîne alimentaire

Il a rappelé les modalités de mise en place : "Nous n'allons pas faire traverser la France à ces gens, ils vont travailler près de chez eux, auprès des agriculteurs, mais également dans les entreprises agroalimentaires, dans le transport, la logistique".

Mardi matin, la plate-forme indiquait que 10.621 offres étaient disponibles dans ces secteurs, mais aussi dans la santé, l'aide à domicile, l'énergie et les télécoms. Didier Guillaume a surtout insisté sur ceux qui sont appelés à travailler dans "la chaîne alimentaire" afin qu'elle "ne se disloque pas" (...) Si elle était rompue, "il n'y aurait rien à manger pour nos concitoyens" a-t-il dit. Il a encouragé les Français confinés à consommer des produits français.  "Si vous ne pouvez plus aller à la campagne, la campagne vient à vous, achetez des produits frais, des fruits et légumes (...) si vous ne pouvez pas aller à la mer, la mer vient à vous, achetez des poissons, des coquillages !" a-t-il lancé, alors que les producteurs dans de nombreux secteurs trouvent difficilement des débouchés.

Lire aussi

5.000 recruteurs qui regardent les profils et les orientent

Au final, ce n'est peut-être pas tant l'agriculture qui manque de bras, que d'autres secteurs : "Avec le froid, il n'y a pas eu beaucoup de travail" encore dans l'agriculture, a concédé le ministre. "Nous avons 5.000 recruteurs qui regardent les profils, et les orientent pour qu'ils travaillent dans l'agriculture mais aussi dans la logistique : c'est très important que les produits soient acheminés sur les lieux d'achat".

L'appel du ministre, lancé il y a quinze jours, a donc été entendu. Il avait appelé "l'armée de l'ombre des hommes et des femmes (qui) n'ont plus d'activité" et sont mis au chômage partiel en raison de la crise liée au Covid-19, les invitant à "rejoindre la grande armée de l'agriculture française" en quête de main d'oeuvre pour les récoltes de fruits et légumes ou les semis de printemps. Parallèlement à la plateforme de Pole emploi, le principal syndicat agricole FNSEA avait relayé l'appel gouvernemental sur une plateforme dédiée desbraspourtonassiette.wizi.farm.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary-sur-Mer : un homme de 30 ans retrouvé mort, deux personnes toujours recherchées

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

EN DIRECT - Covid-19 : Noël sans jauge, "c'est notre cap, notre objectif", assure Gabriel Attal

Le Covid, une simple bactérie ? Les autorités de Singapour démentent avoir dévoilé un "canular mondial"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.