Pôle Emploi : selon la CGT, une offre sur deux serait erronée

Pôle Emploi : selon la CGT, une offre sur deux serait erronée

Emploi
DirectLCI
EMPLOI - Selon une enquête réalisée par la CGT et rapportée par RTL, les offres proposées par Pôle Emploi comporteraient de très nombreuses erreurs. Le syndicat pointe notamment du doigt un manque de précisions.

On ne peut pas forcément parler d’arnaque, mais plutôt un manque de rigueur et de suivi. Pourtant, certaines annonces postées par Pôle Emploi semblent entachées de certaines irrégularités. La CGT épingle l’agence dans une enquête réalisée récemment et rapportée par RTL. Le syndicat a étudié 1.800 offres d’emploi et a remarqué quelques désagréments que pourraient rencontrer les postulants : travail de nuit non précisé, heures décousues ou encore CDI qui s’avère être finalement un CDD font partie des manques de précision classiques. "Parfois encore, dans de rares cas, l'annonce de travail n'est en fait qu'une annonce pour vendre un restaurant ou un commerce", note la CGT.

Ces offres considérées comme illégales concernent notamment les services à la personne " Parfois encore, dans de rares cas, l'annonce de travail n'est en fait qu'une annonce pour vendre un restaurant ou un commerce". L’hôtellerie-restauration est relativement épargnée par ses annonces approximatives voire erronées.


Contacté par RTL, Pôle Emploi juge que moins d’une offre sur dix est illégale. Mais les erreurs pointées du doigt par la CGT émaneraient d’annonces mal publiées par de petites entreprises. A l’inverse, le syndicat met en cause "un flux massif de propositions venues de sites privés, extérieurs aux agences Pôle Emploi" qui les récupèrent pour élargir le réservoir d’offres. Et celles-ci seraient trop peu vérifiées avant publication.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter