Pour eux, le marché est "pénurique" : le Top 5 des métiers qui manquent cruellement de candidats

Emploi

BON À SAVOIR - Pipler, solution de recrutement en ligne, a scruté les données d’un milliard de profils professionnels publics et a identifié ceux considérés comme "les plus pénuriques" en France.

Des viviers d’emploi, il y en a. Mais où postuler ? Vers quel job se tourner ? Dans quel secteur vous fera-t-on les yeux doux ? Pipler, un moteur de recherche pour les recruteurs, a  analysé les données d'un milliard de profils publics pour en tirer une photographie des 5  qu sont "les plus pénuriques en France". 

Principal constat : dans un contexte de transformation numérique et organisationnelle des entreprises, la demande en compétences IT (technologies de l'information) ne cesse de croître. Le point.

Lire aussi

  • 1Le data analyst : plébiscité, parisien et infidèle

    C'est l'un des nouveaux métiers du numérique, explique Pipler : il est responsable des opérations liées aux bases de données. On le retrouve dans de nombreux secteurs comme la finance, la banque, la médecine ou encore le marketing. La data prenant de plus en plus d'importance dans les stratégies de développement des entreprises, ce "nouveau" profil est logiquement de plus en plus courtisé.

     

    Nombre de profils : 1.800, dont 63% en Ile-de-France.

    Ses compétences clés : maîtrise des langages de programmation (R, Python, Sql), de la machine learning (méthodes d'analyse des données), data mining (exploration, de données).

    Sa formation : Paris Dauphine, Sorbonne, ESSEC.

  • 2L'ingénieur en cyber-sécurité : fidèle mais prêt à bouger

    Véritable expert et responsable de la sécurité des systèmes d'information et donc des données sensibles, c'est un profil au coeur de la stratégie des entreprises.

     

    Nombre de profils : 4.100, dont 47% en Ile-de-France.

    Ses compétences clés : bonnes connaissances générales dans la sécurité des systèmes d'information,  bases en développement logiciel (Python, Perl, C, OS Windows/Linux), outils d'analyse de protocoles réseaux.

    Sa formation : Paris VI, Telecom Paris Tech, SupInfo.

  • 3Le développeur web : très représenté, provincial et prêt à changer de poste

    Dans l'univers de l'informatique, c'est un profil incontournable. Il réalise toute la partie technique d'un site web et son architecture. 

     

    Nombre de profils : 18.200, dont 40% en Ile-de-France (et 29% à Paris).

    Ses compétences clés : expert des langages de programmation orientés web (PHP, Ruby, ASP, C#), connaissances des framework orientés web (Symfony, Zend), maîtrise du HTML et de ses dérivés, maîtrise des outils de CMS (Content management system), veille sur les évolutions technologiques (web et multimédia).

    Sa formation : Epitech, SupInfo, ESGI.

  • 4L'ingénieur commercial : fidèle mais à l'écoute du marché

    C'est un profil pénurique pour deux raisons, explique Pipler. Tout d'abord, car ses compétences sont diverses et variées (être à la fois incollable sur la partie technique des produits et avoir la fibre commerciale). Par ailleurs, son intitulé de poste n'est pas normé, il existe une multitude de synonymes propres à chaque entreprise. Il est donc extrêmement difficile de les identifier.

     

    Nombre de profils : 93.000, dont 48,5% en Ile de France.

    Ses compétences clés : Très bonnes compétences techniques, mêlées à un sens de la vente (capacité d'écoute, courtoisie, facilité à généraliser, éloquence, bon relationnel), dynamique, autonome, mobile et très disponible, esprit rigoureux et synthétique, résistance au stress due à la pression du chiffre,bonne culture économique pour analyser les enjeux des entreprises.

    Sa formation : ESC, Dauphine, INSEEC.

  • 5L'administrateur système : provincial, un faible turnover mais à l'écoute

    Dans l'ère du tout numérique, de plus en plus de sociétés font appel à un "administrateur sys" pour gérer cette masse de données toujours plus importante. Et, à l'instar de l'ingénieur commercial, l'intitulé de poste de l'administrateur système est très souvent différent d'une entreprise à une autre.

     

    Nombre de profils : 9.300, dont 38% en Ile-de-France

    Ses compétences clés : maîtrise des systèmes d'exploitation (Windows, Linux, Unix), des bases de données (Oracle, SQL), réseaux (certifications Cisco, routage, protocoles réseaux), langage de programmation (Python, Bash, Perl).

    Sa formation : ENI, SupInfo, Epitech.

En vidéo

Emplois saisonniers : les recrutements sont lancés

Selon les derniers chiffres de l'enquête 2019 de Pôle Emploi sur les besoins en main-d'œuvre, les métiers de l'informatique se placent à la cinquième position dans le classement des métiers les plus recherchés en France, avec plus de 46.000 projets d'embauches cette année. Le nombre de profils qualifiés est insuffisant pour répondre à la demande, en constante augmentation.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter