Qualité de vie, éducation : la France attire de plus en plus les expatriés (mais tout n’est pas rose )

Qualité de vie, éducation : la France attire de plus en plus les expatriés (mais tout n’est pas rose )

Emploi
DirectLCI
ATTRACTIVITÉ - Une étude de HSBC Expat montre que la France remonte dans le classement des pays qui attirent le plus les expatriés. Si Singapour reste en tête, l'Hexagone se place cette année à la 11e place.

Pendant longtemps, elle n’a pas eu la cote, détrônée par des destinations peut-être plus exotiques. Mais la France est peut-être en train d'effectuer sa remontée : un sondage de HSBC Expat et Yougov indique que notre pays attire  en effet de plus en plus les expatriés. L’étude se penche ainsi sur leurs perceptions à travers le monde, via trois aspects : la vie professionnelle et les finances ; la qualité de vie et l'immersion culturelle ; la vie de famille et l'éducation des enfants. 


Mais attention, pas question pour autant de sortir le "cocorico" trop rapidement : dans les faits, c’est toujours Singapour, qui pour la 4e année, conserve la première place, celle du pays le plus prisé pour s’expatrier. Ses atouts ? La qualité de vie, les opportunités professionnelles, la stabilité économique ou encore la conjoncture économique, citent les sondés, dans ce document repris par le Figaro ce jeudi. Des atouts qui font que la ville-Etat est privilégiée par 56% des expatriés interrogés. Elle est suivie par la Nouvelle-Zélande, l’Allemagne, le Canada et Bahreïn. 

Dans les mauvais points : la carrière

La France, elle, arrive donc en 11e position, soit une belle remontée par rapport à l’année dernière, où elle était 16e. Le pays est particulièrement bien noté pour la qualité de vie (3e derrière la Suède et la Nouvelle-Zélande), la culture (5e), la santé, ou encore l’équilibre entre travail et vie personnelle et l'éducation de qualité pour les enfants. 73% des expatriés en France considèrent ainsi que "la qualité de vie dont ils bénéficient sur place est supérieure à ce qu'elle était dans leurs pays d'origine". 

En vidéo

ARCHIVES - Expatriés, voici les meilleurs pays où s'installer

Mais subsistent aussi des aspects plus mitigés, qui expliquent cette position moyenne. Notamment le critère de l’évolution professionnelle : seulement 44% des expatriés présents en France considèrent qu'elle favorise les opportunités économiques et professionnelles (21e position). Un tiers d’entre eux considère aussi que le pays est "une destination compatible avec la volonté d'évoluer professionnellement", alors que la moyenne mondiale est de 56%. Enfin, seuls 21% estiment que c’est une "une destination d'expatriation judicieuse dès lors qu'il s'agit d'obtenir un revenu financier supérieur à ce qu'il serait dans leurs pays d'origine".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter