Salaire élevé, trop d'expérience… Ces stéréotypes qui freinent le retour à l'emploi des femmes de plus de 45 ans

Salaire élevé, trop d'expérience… Ces stéréotypes qui freinent le retour à l'emploi des femmes de plus de 45 ans

Emploi
DirectLCI
SONDAGE - Une enquête publiée par l'association Force femmes montre que l’âge est un vrai frein à l’emploi, encore plus chez les femmes.

Trop chère, trop compétente, trop âgée, trop… has-been ?  On le sait, en matière de recherche d’emploi, tous les chômeurs ne sont pas égaux. Et certaines catégories, comme les femmes de plus de 45 ans, ont bien plus de difficultés à retrouver un travail car elles sont confrontées à des problématiques bien spécifiques. 


C’est ce que confirme le sondage annuel mené par Force Femmes, association consacrée à l'emploi des femmes de plus de 45 ans, qui a interrogé 1.200 d'entre elles à l'occasion de ses Universités qui se tenaient lundi à Paris. Et pour 51% d’entre elles, le premier stéréotype les concernant  est le coût du travail : en raison de leur expérience, leurs prétentions salariales sont jugées trop élevées. Viennent ensuite le sur-dimensionnement des compétences par rapport au poste et la faible adaptation aux nouvelles technologies. Sont aussi évoquées la difficulté à être managée, la difficulté d’intégration dans des équipe plus jeunes ou encore une interruption de carrière. "Il y a un enjeu particulier chez ces femmes qui ont parfois 30 ans d'expérience derrière elles et qui ont parfois des carrières pro plus clairsemées que leurs homologues masculins", précise Elise Moison, secrétaire générale de Force Femmes. 

L'âge est le plus gros frein de retour à l'emploi

Autre enseignement : pour la grande majorité des sondées (69%), c’est davantage la question de l’âge plutôt que celle du genre qui représente un frein à leur projet professionnel. Elles ne sont "que" 35% à estimer qu’être une femme est un frein  discriminant dans la recherche d’emploi ou la création d’entreprise. "Mais c'et un facteur aggravant", décrypte Elise Moison. "La majorité des personnes qu'on accompagne sont seules avec des enfants ou des parents à charge."


Pourtant, les femmes de plus de 45 ans ont des atouts à faire valoir et en sont conscientes. Pour 67% d’entre elles, leur expérience est le premier atout - elles étaient cependant 91% à le penser en 2016. Autres avantages avancés : l’autonomie,  l’intelligence relationnelle, l’expertise et le goût de transmettre. 

En vidéo

Pole Emploi propose aux chômeuses de monter sur scène pour reprendre confiance

Prêtes à faire des concessions sur le salaire

Dans leur majorité (64%), les sondées sont en recherche d’emploi depuis moins d’un an. 14% le sont depuis plus de deux ans. Et pour trouver ou retrouver un travail, elles sont, dans leur immense majorité (92%), prêtes à de nombreuses concessions comme baisser leur rémunération (55%) et revoir la durée du contrat (58%). Par ailleurs, elles sont aussi disposées à s’adapter aux exigences du marché du travail : 64% sont prêts à reprendre une formation courte (moins de 6 mois) et 25% une formation longue (plus de six mois). Certaines hésitent (37%) entre un retour à l’emploi et une création d’entreprise. Elles restent toutefois optimistes : 78% sont confiantes en l’avenir et 86% en leurs compétences et leurs expériences pour retrouver un emploi ou créer une activité. 


Plus généralement, l'association Force Femmes aide les plus de 45 ans dans leur démarche de retour à l'emploi, via un accompagnement individualisé et personnalisé, adapté aux spécificités de  ce genre de profil. "A 50%, ces femmes ont été licenciées, il faut donc accompagner ce qui est un deuil, il y a une nécessaire reconstruction de la confiance en soi", estime Elise Moison. "Aujourd'hui, il faut aussi apprendre à se présenter devant un recruteur en trois minutes, ce n'est pas facile de résumer 30 ans de sa vie, cela se prépare, et il est nécessaire d'apprendre à réécrire son histoire, à en faire un message condensé, et clair."


> Tous les détails sur le site de Force Femmes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter