Secteurs qui recrutent, types de contrats : entre l’offre et la demande, l'inadéquation est de plus en plus forte

Secteurs qui recrutent, types de contrats : entre l’offre et la demande, l'inadéquation est de plus en plus forte

Emploi
DirectLCI
ÉTUDE - L'agence d'annonces en ligne Qapa.fr dresse son baromètre annuel de la situation de l'emploi. Il montre qu'il y a parfois inadéquation entre l'offre et la demande.

Entre les demandes des candidats et les postes proposés par les recruteurs, il y a un gouffre. C’est ce qu’estime Qapa.fr, agence d'intérim en ligne, dans son baromètre annuel. Et cet écart se creuse de plus en plus, à l'exception des postes d'intérimaires.  On vous détaille.

CDI et CDD en chute, l'emploi saisonnier explose

En seulement un an, les candidats ont radicalement changé leur recherche d'emploi. Les demandes de CDI sont ainsi passées de 34% à seulement 21%, indique le sondage. Le constat est le même pour les CDD qui chutent de 33% en 2017 à 29% en 2018. En revanche, l'intérim est demandé aujourd'hui par 31% des candidats et reste pratiquement au même niveau que 2017. Ce sont les emplois saisonniers qui explosent : ils passent de 1% à 19% des recherches.


Les recruteurs, aussi, proposent moins de CDI et de CDD : ils passent de 58% en 2017 à 52% en 2018 pour les CDI, et de 29% à 13% pour les CDD. L'intérim augmente pour sa part considérablement de 10% en 2017 à plus de 33% en 2018, alors que les postes de saisonniers stagnent à 2%. 

Niveaux demandés : ça se stabilise

En 2017, 35% des recruteurs proposaient des postes nécessitant un niveau d'études bac +5 alors que de leur côté les candidats n'étaient que 11% à pouvoir y postuler. En 2018, la tendance s'inverse ou plutôt s'équilibre : 17 % des demandes des recruteurs concernent des bac +5, presque à égalité avec les 15% des candidats qui possèdent ce niveau d'études. Même constat pour le niveau bac qui augmente côté candidats de 31% en 2017 à 52% en 2018 et qui passe de 5% chez les recruteurs à plus de 20% en 2018. 

En intérim, le boom des demandes de techniciens

Avec plus de 14% de représentativité, les postes de techniciens sont en tête des missions d'intérim les plus proposées en octobre 2018. C'est un léger changement : en 2017, il s'agissait des postes de manutentionnaires, avec 21% de représentativité.


Ces missions sont trois fois plus nombreuses que celles de commercial qui ne comptabilisent que 7% des offres d'intérim. Enfin, les caristes représentent 6%, juste devant les manutentionnaires avec 5%, les magasiniers avec 3% et les assistants ou assistantes administratives à 2%.

En vidéo

Le baromètre de l'emploi dans les régions françaises

Les secteurs qui recrutent

En octobre 2018, c'est le secteur tertiaire qui arrive en tête des secteurs qui recrutent le plus avec plus de 17% d'offres d'emploi. Il prend ainsi la première place, qui était détenue en 2017 par l'hôtellerie et restauration. Le secteur de l'industrie reste à la deuxième place avec 11% (8% en 2017). Position qu'il partage en 2018 avec le BTP. 


> Baromètre basé sur l'analyse de plus de 450.000 offres d'emploi, toutes fonctions confondues, déposées par les 135.000 recruteurs sur Qapa.fr (commerçants, artisans, TPE, PME, grosses entreprises). 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter