Un Français sur 4 dépense plus de 150 euros par mois pour aller au travail

Emploi

ARGENT - Le budget consacré au transport domicile-travail apparaît comme un "élément déterminant pour une vie professionnelle et personnelle épanouie", selon un sondage HelloWork. Il diffère beaucoup selon le lieu d'habitation : les habitants des grandes villes dépensent beaucoup moins que ceux des petites villes, contraints d'utiliser leur voiture.

Aller travailler… cela coûte de l’argent. Pour rejoindre leur lieu de travail, les Français consacrent en effet à leurs déplacements quotidien un budget qui ne serait pas anodin. Un sur quatre dépense ainsi plus de 150 euros. Et ils sont même 10% à débourser plus de 200 euros. C’est ce que révèle une étude menée par HelloWork, qui édite les plateformes de recherche d'emploi RegionsJob et ParisJob. Or le document constate que le budget consacré au transport fait partie pour les salariés des éléments "déterminants pour une vie professionnelle et personnelle épanouie".

Sur cette question budgétaire, les salariés en poste ne sont pas tous égaux en fonction de la zone d’habitation. Les habitants des grandes métropoles sont les mieux lotis, notamment grâce à un réseau de transports en commun développé et des offres d'abonnement (et dont une partie est obligatoirement prise en charge par l'employeur). 80% des habitants de villes de plus de 100.000 habitants dépensent ainsi moins de 100 euros pour leur transport domicile/travail. De manière générale, dans ces villes ainsi qu'à Paris, l'enveloppe mensuelle moyenne  est de 50 à 100 euros.

Lire aussi

Plus on habite dans une petite ville, plus la facture est élevée

En revanche, plus les villes sont petites, plus le coût du transport monte. Notamment parce que les salariés utilisent leur voiture et paient leur essence (dont la prise en charge par les entreprises est facultative). Les habitants des villes de 20 à 100.000 habitants consacrent en moyenne 100 euros ou moins à leur transport chaque mois. Et cela grimpe encore dans les villes de moins de 20.000 habitants : c’est entre 100 et 150 euros que dépensent les salariés chaque mois. Logiquement, dans ces petites villes, 42% des sondés déclarent que leur budget transport impacte "fortement" leur pouvoir d’achat. Selon l’étude, près d’un tiers (29%) des habitants de petites villes dépensent même plus de 150 euros. 

Mais l’étude montre aussi que les Français sont prêts à s’adapter pour faire face à ce poste de dépense qui peut s’avérer conséquent. Quatre salariés sur dix se disent par exemple prêts à déménager pour se rapprocher de leur travail. A l’inverse, près de 3 sur 4 pourraient changer d’emploi pour se rapprocher de leur domicile. Là encore, la situation diffère quelque peu suivant la zone d’habitation : le chiffre est d'ne personne sur deux en Île-de-France et seulement une sur trois dans les villes de moins de 20.000 habitants.

En vidéo

Paris : les galériens des transports en commun

Déménager pour réduire son budget transport ?

Plus inattendu, relève encore l’étude, près de 4 Français sur 10 sont prêts à baisser leur salaire pour rapprocher leur emploi de leur domicile. Un phénomène moins présent dans les villes de plus de 100.000 habitants (24% seulement), à mettre en rapport avec les 69% d’actifs en poste satisfaits de leur temps de transport dans ces villes.

De leur côté, les chercheurs d’emploi sont aussi tout prêts à s’adapter : 7 sur 10 sont disposés à accepter un poste moins rémunéré s’il est plus près de chez eux et la moitié pourrait déménager pour trouver un job. Côté temps de trajet en revanche, seuls un tiers d’entre eux serait prêt à faire plus de 45 minutes.

Lire et commenter