Automobile : pourquoi PSA s'en sort mieux que Renault ?

Automobile : pourquoi PSA s'en sort mieux que Renault ?

COMPÉTITION - Les véhicules de Peugeot sont souvent plus chers que ceux de Renault. Et surtout, ils sont beaucoup plus rentables. Alors, pourquoi la marque au losange s'en sort-elle moins bien que son concurrent au lion ?

Le groupe Renault traverse sa plus grave crise depuis les années 80. Et dans un marché automobile extrêmement concurrentiel qui doit aussi s'adapter au virage écologique, la marque au losange s'en sort clairement moins bien que les autres. Elle est par exemple beaucoup moins compétitive que le groupe PSA. Mais pourquoi ?

Sur la diversité de la gamme de voitures, PSA semble tout d'abord avoir tiré son épingle du jeu. "Chez Renault, on est sur des produits consensuels, classiques , qui se sont renouvelés dans une volonté de pérennité en terme de design", explique ainsi Jacques Alvergnas gérant de Alvergnas Automobil , une concession située à Chambourcy. Plus renouvelée, la gamme PSA est aussi beaucoup plus rentable. Selon le cabinet C-Ways qui a épluché les données des constructeurs, la marge moyenne par voiture atteint 384 euros chez Renault alors qu’elle est de 1429 euros chez PSA. 

Toute l'info sur

LE WE 20H

Lire aussi

"PSA a pris le virage de la rentabilité, de ce qu'on appelle le "pricing power"- Eric Champarnaud, directeur général du cabinet C-Ways

La restructuration entamée par Carlos Tavares en 2017 – qui a notamment permis le rachat d’Opel – semble porter ses fruits chez Peugeot. 

"PSA a pris le virage de la rentabilité, de ce qu'on appelle le "pricing power" (Ndlr : susciter l'envie du client d'acheter un véhicule plus cher), plutôt que la course au volume", commente ainsi Eric Champarnaud, directeur général du cabinet C-Ways. 

Cette stratégie du volume chez Renault a grippé la compétitivité de la marque losange qui se retrouve aujourd’hui avec des usines sous exploitées. Comme Douai par exemple, qui produit 90.000 voitures par an alors qu’elle pourrait en fabriquer 4 fois plus. 

Les usines PSA, elles, fonctionnent avec des capacités beaucoup plus ajustées. Le taux d’utilisation des usines frôle les 100%.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

Lire et commenter