Comment les Courchinoux sont-ils passés de forains à vendeurs de pizzas ?

Comment les Courchinoux sont-ils passés de forains à vendeurs de pizzas ?

REPORTAGE - A Vertaizon (Puy-de-Dôme), la famille Courchinoux a laissé ses manèges au garage pour survivre à l'aide d'un kiosque à pizzas. Comment se sont-ils débrouillés ?

Les manèges sont silencieux, à l'arrêt, comme si le temps s'était arrêté. Depuis septembre dernier, il n'y a plus aucune fête foraine. À part dans le hangar de la famille Courchinoux, les manèges prennent la poussière. Sur un quota annuel de 37 week-ends, la famille n'en a fait que sept en 2020, et 2021 reste incertain. Elle attend avec impatience de pouvoir repartir sur les routes. Les aides de l'État permettent tout juste de couvrir les charges fixes, mais pas de remplir le frigo. Il fallait donc trouver une idée.

Toute l'info sur

Le 13h

Sur le terrain familial, Guillaume a aménagé un kiosque à pizza avec son frère Julien. Une conversion à base de matériels d'occasion et de système D. Le savoir-faire qui va avec, c'est Marina, la femme de Julien qui l'a apporté. Jeune, elle travaillait dans une pizzeria. Les pizzas sont faites maison, en privilégiant les produits locaux. De quoi séduire les habitants du village qui, petit à petit, découvrent la nouvelle adresse.

Après le couvre-feu, Guillaume change encore de métier. Avec sa voiture personnelle, il arpente le village et ses environs pour la livraison. Les encouragements réchauffent le cœur d'une famille qui a su se retrousser les manches pour continuer à avancer malgré la crise.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Angela Merkel a reçu une première dose d'AstraZeneca

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

Lire et commenter