Commerçants : ils se sont lancés malgré la crise

Commerçants : ils se sont lancés malgré la crise

Et si malgré la crise le moment était venu d'ouvrir son entreprise ou son commerce. Faire abstraction d'une économie au ralenti et se lancer, c'est le pari de ces deux entrepreneurs que nos journalistes ont rencontrés.

Réaliser un rêve d'enfant, voilà ce qui a motivé Laurent Fillion. À 35 ans, il a ouvert sa boutique de jeux. Il reconnaît que cela ne facilite pas du tout les choses de ne pas pouvoir accueillir la clientèle. Cela limite grandement la possibilité de présenter les jeux en eux-mêmes. Mais il estime que son projet a de l'avenir. Pour l'instant, il s'appuie sur du "Click and Collect" pour vendre. De quoi le laisser respirer, après avoir engagé toutes ses économies dans ce magasin en plein centre-ville de Beauvais.

Toute l'info sur

Le 20h

Tout miser sur le déconfinement, c'est aussi ce qui fait espérer Ava Maisani-Casanova. À 26 ans, elle s'apprête à ouvrir son deuxième restaurant à Lille. Son projet consiste à ouvrir courant janvier 2021, dès que les travaux seront terminés. Pour réussir, elle parie sur le concours des clients qui seraient au rendez-vous dès que les restaurants auront le droit d'ouvrir. Pour cette jeune femme, "quand on commence quelque chose, on va jusqu'au bout, covid ou pas".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 133.000 manifestants en France selon l'intérieur, 500.000 selon les organisateurs

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter