Confinement : il lutte pour sauver sa boîte à tout prix

Confinement : il lutte pour sauver sa boîte à tout prix

Benjamin Pradier est le fondateur de "Solutions Événements" à Saint-Witz dans le Val-d'Oise. Il remue ciel et terre pour éviter à sa société de disparaître. Pour ce patron, sauver sa boîte c'est aussi sauver sa famille.

Son entreprise avance moins vite qu'avant, alors lui aussi. Pour réaliser des économies, suite à la crise, il a décidé de rendre sa voiture de fonction et va désormais au travail à vélo. Benjamin Pradier a 36 ans. Il a fondé son entreprise d'organisation d'événements quand il en avait 19, avec un BEP et 1 000 euros en poche. Aujourd'hui, il emploie 35 personnes. En ce moment, seules 6 ne sont pas au chômage partiel.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Cette société avait cinq millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019. Ce sera moins 70% cette année 2020. Selon Benjamin Pradier, chaque mois de confinement leur fait perdre cent mille euros. Il n'y a plus aucun événement public, alors sa boîte a dû se réinventer, en louant des bornes de gel hydroalcoolique par exemple ou encore en créant des studios pour des événements à huis clos.

Pour économiser le plus possible, ce patron est même devenu livreur. Jusqu'ici, aucun salarié n'a été licencié, mais selon son expert-comptable, Patrick Gautier, la situation n'est plus tenable. Il explique que "l'entreprise a des aides, mais elles ne financent que 70% de la charge des salaires. Et "si les choses durent, l'entreprise peut disparaître".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'application TousAntiCovid sésame indispensable pour entrer dans un supermarché ?

EN DIRECT - La classe politique française rend hommage à Valéry Giscard d'Estaing

EN DIRECT - Confinement allégé : une nouvelle jauge définie pour les lieux de culte

L'usage de l'argent liquide baisse dans toute l'Europe... et surtout en France

EN DIRECT - Vendée Globe : Louis Burton, nouveau dauphin de Charlie Dalin

Lire et commenter