Confinement : le désarroi des commerçants non autorisés à ouvrir

Confinement : le désarroi des commerçants non autorisés à ouvrir

Jugés non essentiels, les petits commerces ne sont pas autorisés à ouvrir dans le cadre du reconfinement. Comme au printemps dernier, cette fermeture obligatoire les laisse désemparés.

Contrairement aux marchés, les commerces dits non essentiels ont dû fermer. Une situation souvent intenable et difficile à accepter pour eux alors que les grandes surfaces, elles, restent ouvertes. Bars, restaurants, salons de beauté ou boutiques de vêtements vivent cette seconde fermeture comme une injustice. Alors que la survie de leur commerce est en jeu, ils craignent ne plus pouvoir tenir.

L'inquiétude est largement partagée dans la commune de Bourgueil (Indre-et-Loire) où les commerces de proximité sont essentiels. Alors que les grandes surfaces restent ouvertes, les petits commerçants expriment leur incompréhension. Ils souhaitent obtenir des dérogations pour continuer à travailler en appliquant toutes les précautions sanitaires nécessaires.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 30/10/2020 présenté par Jacques Legros sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 30 octobre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 13h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccins : "Il n'y a pas de stocks cachés" assure Jean Castex

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

L'acteur Jean-Pierre Bacri est mort à l'âge de 69 ans

Lire et commenter