Confinement : les astuces des commerçants marseillais

Confinement : les astuces des commerçants marseillais

Avec le nouveau confinement les commerces jugés non-essentiels ont dû faire preuve d'ingéniosité. Vente sur Internet, commande par téléphone, livraison à domicile... Découvrez trois exemples de cette grande débrouille à Marseille.

Sarah Zitouni Contadini, gérante du concept-store "Lily Paillettes" à Marseille, a dû rapidement trouver une solution pour vendre ses vêtements en ligne. Elle a décidé de se payer les services d'une agence de communication. Plusieurs centaines d'euros d'investissement qui vont lui permettre de publier des clichés sur les réseaux sociaux.

Magali Le Fourki, elle, possédait déjà un site internet, mais s'en servait peu. Depuis quelques jours, c'est devenu sa seule chance de vendre ses produits. Gérante de l'institut de beauté "Bien-être by M", elle propose via son site des cosmétiques, mais aussi des produits capillaires du salon de coiffure voisin, fermé lui aussi. Elle peut aussi faire livrer ses colis à moindre coût grâce à un collectif de cinquante livreurs à vélo.

À côté de Marseille, Aurélie Delestrade a également dû réagir vite. Cette fabricante d'objets avait prévu de vendre au marché de Noël de sa commune. Elle a créé son propre marché de Noël virtuel avec une page Facebook. Plus de neuf cents membres, artisans et clients, l'ont rejoint. Et depuis ce week-end, elle reçoit des commandes.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Non, l'application TousAntiCovid ne sera pas indispensable pour entrer dans un supermarché

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

EN DIRECT - Mort de VGE : l'ancien Président sera enterré à Authon ce samedi

Un troisième mystérieux monolithe de métal découvert, en Californie cette fois

Qui est l'immunologue Alain Fischer nommé "monsieur vaccin" du gouvernement ?

Lire et commenter