La grande déprime des petits commerçants

La grande déprime des petits commerçants

REPORTAGE - Le désarroi des petits commerçants est de plus en plus grand. Ils souhaitent rouvrir le plus tôt possible avant qu'il ne soit trop tard.

Les petits commerçants espèrent toujours pour pouvoir rouvrir le 27 novembre prochain, et non le 1er décembre. Pour cause, c'est la date du Black Friday, une occasion pour eux de faire davantage de chiffre d'affaires. D'ailleurs, ils n'ont plus qu'un mois pour sauver Noël. Une situation qui renforce leur désarroi. "C'est vraiment compliqué" mentalement de gérer cette situation, affirme la vice-présidente de l'Association des commerçants de Langon (Gironde).

Toute l'info sur

Le 13h

Dans cette ville, le moral des petits commerçants n'a jamais été aussi bas. Alors qu'ils n'ont plus aucune rentrée d'argent depuis deux semaines, les mauvaises surprises arrivent presque chaque jour. Pour Alexandra Mandon, la situation financière est critique. Elle a investi toutes ses économies personnelles pour vivre de sa passion. Cynthia Prehembaud, pour sa part, confie avoir beaucoup de doutes sur l'avenir. Tous espèrent rouvrir au plus vite sous peine de disparaître. "C'est tout un patrimoine qui est en train de mourir", se désole Pascale Briolais, fleuriste.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 62 blessés parmi les forces de l'ordre, 81 interpellations

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter