Le grand format : y aura-t-il des vacanciers à Noël ? Les stations de ski inquiètes

Le grand format : y aura-t-il des vacanciers à Noël ? Les stations de ski inquiètes

L'incertitude plane sur nos fêtes de fin d'année. Les stations de ski pourront-elles ouvrir ? Celle de Val Thorens se prépare malgré tout. Elles ont même mis au point un protocole sanitaire très précis.

Y aura-t-il de la neige à Noël ? C'est d'ordinaire la question qui obsède les professionnels de la montagne, avant chaque début de saison. Cette année 2020, ce serait plutôt, y aura-t-il des stations ouvertes ? "Tant qu'il y aura du monde dans les hôpitaux, à mon avis, on ne pourra pas ouvrir les stations", regrette un gérant de station de ski à Val Thorens (Savoie). "On croise les doigts pour que ça ouvre le plus rapidement possible. Qu'il nous redonne le feu vert pour qu'on puisse faire une saison dans des bonnes conditions", espère un autre professionnel savoyard du secteur.

Comment y croire alors que la Savoie est le département le plus touché par le virus. Mais contrairement aux apparences, elles n'ont rien de stations fantôme. On répare, on sécurise les pistes, on remet en marche les installations. "On n'a pas le choix. Il faut qu'on soit prêt le jour où on a le feu vert pour ouvrir", explique un propriétaire de station de ski en Savoie.

En attendant le feu vert, les réservations sont au point mort depuis le confinement. Plus incertaine encore, la clientèle étrangère. Un skieur sur quatre n'est pas Français. "ça fait trente-deux années que je suis dans le tourisme, je n'ai encore jamais vu ça. Surtout dans un endroit comme Val Thorens qui, traditionnellement, est presque complet un mois avant le début des saisons", se plaint Vincent Lalanne, directeur de l'Office de tourisme - Val Thorens (Savoie)" . Alors, on n'a pas le choix, il faut rassurer, et s'apprêter à proposer le remboursement si le confinement s'avère être prolongé.

Pour rassurer la clientèle, des professionnels du secteur ont aussi mis en oeuvre un protocole sanitaire précis. Ils ont également imaginé des solutions comme le dépistage. 250 000 tests rapides ont été commandés par le département. Les cabinets médicaux pourront tester les vacanciers avec un résultat en moins de 30 minutes.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Trois choses à savoir sur Novavax, le nouveau vaccin dont vous entendrez bientôt parler

EN DIRECT - Covid-19 : Londres supprime la quarantaine obligatoire pour les voyageurs vaccinés venant de France métropolitaine

Extension du pass sanitaire : les points que le Conseil constitutionnel pourrait censurer

The Offspring se sépare de son batteur qui ne s’est pas fait vacciner pour raisons médicales

Catalogne : un Français recherché pour avoir jeté un mégot depuis la fenêtre de sa voiture

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.