"Le nouveau confinement coûtera 15 à 20 milliards d'euros de plus à l'Etat", l'analyse de François Lenglet

"Le nouveau confinement coûtera 15 à 20 milliards d'euros de plus à l'Etat", l'analyse de François Lenglet

RECESSION - Un mois de confinement ferait perdre 2,5 à 3 points de PIB à la croissance annuelle française. Notre économie peut-elle encaisser ce nouveau choc ? Le spécialiste économie de TF1 François Lenglet nous éclaire.

Pour faire face à la deuxième vague de Covid-19, Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi soir un reconfinement national dès vendredi à 0h01. Un coup dur pour l'économie qui repart pour "la récession au quatrième trimestre alors que jusqu'ici la perspective était celle d'une reprise progressive", indique François Lenglet. 

"A titre de comparaison, le confinement du printemps dernier avait amputé l'activité d'un tiers (33%). Cela représentait pour un mois de confinement une perte de produit intérieur brut (PIB) entre -2,5 à -3 points sur l'année. C'était énorme", rappelle notre spécialiste économie.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"La morsure devrait être un peu moins profonde que lors du premier confinement"

"Il y a des différences importantes avec le nouveau confinement qui se prépare. D'une part, les écoles restent ouvertes. Quand elles sont fermées, l'économie perd 15% des salariés, obligés de rester chez eux. D'autre part, les chantiers du BTP, les services publics, les usines devraient continuer à tourner. Autant de raisons pour penser que la morsure devrait être cette fois-ci un peu moins profonde".

Pour soutenir l'économie, le président a réaffirmé sa promesse du "quoi qu'il en coûte". Autrement dit, "l'Etat va se substituer aux acteurs économiques pour soutenir les revenus avec le chômage partiel, les aides aux entreprises. Cela devrait coûter 15 à 20 milliards d'euros supplémentaires", précise François Lenglet. Comment cela va-t-il être financé ? "Par le déficit, par la dette comme d'habitude. Une quatrième loi de finances devra être présentée mercredi prochain. Jusqu ici, le déficit de l'Etat était prévu à 200 milliards d'euros, il sera évidemment alourdi".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Lever le confinement le 15 décembre, ce ne sera pas baisser la garde", souligne Gabriel Attal

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Allègement du confinement : les mesures détaillées jeudi par Jean Castex

L'ouverture des stations de ski "impossible" pour les vacances de Noël

Lire et commenter