Les règles de la rémunération du chômage partiel à la rentrée

Les règles de la rémunération du chômage partiel à la rentrée
Emploi

INDEMNISATION - Le chômage partiel a été mis en place par le gouvernement pour aider les entreprises à faire face à la crise sans avoir à licencier leurs employés. Les dispositif évolue régulièrement, voici les règles qui s'appliqueront à la rentrée.

Dès le début de la crise du Covid-19, le gouvernement a mis en place des mesures pour aider les entreprises et les salariés.  Le chômage partiel a ainsi d'abord été pris en charge à 100% par l'Etat pendant le confinement. Le dispositif a ensuite évolué pour n'être pris en charge qu'à hauteur de 85% par l'Etat depuis le 1er juin. De nouvelles modifications vont intervenir dans les mois à venir. On fait le point sur ce qui va changer pour le salarié. 

En septembre, le salarié percevra 70% de son salaire brut quand il sera au chômage partiel, soit environ 84% de son salaire net. Par exemple, quelqu'un qui gagne habituellement 2.000 euros par mois recevra donc 1.680 euros (dont 1.428 euros pris en charge par l'Etat et 252 euros par son employeur). Puis, à partir d'octobre, ce même salarié ne touchera plus que 1.440 euros, c'est-à-dire 72% de son salaire net et non plus 84% comme avant.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

A noter que certains secteurs particulièrement touchés par la crise ont bénéficié de dérogations. Ainsi, dans l'hôtellerie, la restauration, le tourisme ou encore la culture, le chômage partiel est actuellement pris en charge à 100% par l'Etat. Des discussions sont actuellement en cours au ministère du Travail pour éventuellement faire perdurer ce système en octobre. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent