Normes sanitaires, chômage partiel : ce qui change pour les entreprises

Normes sanitaires, chômage partiel : ce qui change pour les entreprises

Ce mercredi 24 juin, le gouvernement a dévoilé les nouvelles mesures concernant le chômage partiel et un nouveau protocole sanitaire en entreprise. Alors, qu'est-ce qui va changer ?

Pour faire revenir les salariés sur leur lieu de travail, le gouvernement a largement simplifié le protocole sanitaire en entreprise. Dans chaque bureau, le respect d’un mètre entre chaque poste suffira désormais. En cas d’impossibilité, le port du masque sera obligatoire. Le recours au télétravail, lui, sera progressivement réduit. Concernant le chômage partiel, deux systèmes vont coexister. Le premier est applicable au 1er octobre prochain pour une durée de six mois maximum. Il est assez semblable à ce qui existe déjà. Le second est applicable au 1er juillet. Il s’agit de l’activité partielle de longue durée, qui était très attendue par les entreprises. Elle pourra durer deux ans, mais il faudra pour cela l’accord des partenaires sociaux. Quant aux aides de l’Etat aux employeurs, elles iront jusqu’à 80% du salaire versé. Certains syndicats se réjouissent de ce dispositif. Par ailleurs, les arrêts de travail seront simplifiés pour ceux qui ne peuvent ni télétravailler ni être présents en entreprise. C'est la même chose en cas d’affection de longue durée pour les femmes enceintes et pour tous ceux qui partagent le domicile d’une personne à risque.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 24/06/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 24 juin 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation à son plus haut niveau depuis fin novembre

Zanzibar : cette destination paradisiaque où les restrictions sanitaires n'existent pas

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Hidalgo souhaite "adapter" et repousser l'heure du couvre-feu à Paris

"C’est trop tard pour les nominations aux Oscars ?" : les tabloïds étrillent Meghan et Harry

Lire et commenter