"Coup de pouce vélo" : les réparateurs débordés, un mois d'attente pour les clients

"Coup de pouce vélo" : les réparateurs débordés, un mois d'attente pour les clients
Emploi

SUCCÈS - L’opération Coup de pouce vélo, lancée par le gouvernement pour encourager la pratique du deux-roues, a fait exploser la demande de réparation de bicyclettes. Résultat, depuis un mois, les ateliers ne désemplissent pas.

Vous avez pris la décision d'abandonner la voiture ? Voilà qui va ravir le gouvernement, qui a lancé un ambitieux "plan vélo" destiné à encourager les déplacements à bicyclette dans cette phase de déconfinement entamée le 11 mai. Vous pouvez par exemple bénéficier d'une prime de 50 euros pour faire réparer votre vieille bicyclette. Une annonce qui avait dans un premier temps réjoui les réparateurs. Sauf qu'aujourd'hui, ils sont débordés.

Pour s'en rendre compte, une équipe de TF1 s'est rendue dans un petit atelier du dixième arrondissement de Paris où depuis un mois, c'est une course contre la montre quotidienne : freins réparés, vitesses révisées, pneus changés... les réparations ont été multipliées par trois. "Tous les matins, on a déjà une trentaine de personnes dès l'ouverture. On essaie de gérer la queue et de voir combien de vélos on peut prendre pour la journée", constate Joao Sancho, mécanicien-réparateur à La Chouette.

Lire aussi

Un mois de délai

Avec le beau temps et  l'aménagement dans de nombreuses villes de nouvelles pistes cyclables, l'aide financière de l'Etat a converti les Français à la petite reine. Face au succès de l’opération, le gouvernement a d'ailleurs porté à 60 millions d'euros le fonds créé fin avril pour encourager la pratique du vélo, contre 20 millions d'euros prévus initialement. Résultat, les clients se pressent chez les revendeurs. 

Dans la zone de stockage, d'un spécialiste multisport situé dans les Yvelines, trente vélos sont en attente de réparation, contre cinq habituellement. "Au début, on prenais les rendez-vous comme ça, mais comme on a des soucis d'approvisionnement de pièces, on a pris du retard, tandis que les gens ont continué à amener leurs vélos", explique Jean-Baptiste Gaume, responsable Cycles à Intersport Plaisir.

En ce moment, il faut compter un délai d’un mois pour faire réparer sa bicyclette. Ce magasin cherche d’ailleurs à embaucher, car l’aide de l’Etat pour les particuliers représente une charge de travail supplémentaire. "Il faut remplir des documents, prendre une photo du vélo, on déduit l'aide directement en caisse et ensuite on se fait rembourser par l'Etat", poursuit le responsable. A l'arrivée, il faut trois semaines en moyenne pour que le réparateur touche cet argent. 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"On s’attend à un raz- de-marée" : comment Pôle emploi peut faire face à la vague de chômeurs ?

Et l'engouement des clients pourrait encore durer plusieurs mois. Mais attention, cette opération "Coup de pouce Vélo" prend fin le 31 décembre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent