Perpignan : les commerçants simulent un enterrement pour dénoncer leur fermeture

Perpignan : les commerçants simulent un enterrement pour dénoncer leur fermeture

REPORTAGE - La colère des artisans et des commerçants qui demandent à pouvoir travailler continue à monter. Ce lundi matin, ceux de Perpignan se sont rassemblés pour faire savoir leur ras-le-bol.

A Perpignan, commerçants, artisans et restaurateurs sont en deuil. Ce lundi matin, ils étaient près de 1 000 à se rassembler pour manifester contre le fait que l'Etat les considère comme non-essentiels. Habillés en noir, ils se sont prêtés à une mise en scène glaçante : celle d'un enterrement. Un à un, ils se sont allongés au sol pour symboliser la mort de leur commerce.

Fermés depuis plus de deux semaines, ces indépendants veulent à tout prix faire passer un message au gouvernement. "Si on ne réagit pas, demain on est morts", résume l'un d'eux. Certains, qui avaient ouvert cette année, subissent de plein fouet ce qui se passe. Et malgré le respect des gestes barrières, ils ne sont pas entendus.

Toute l'info sur

Le 13h

A Perpignan, 80% des commerces sont dit non-essentiels. Ce rassemblement est donc une provocation, mais aussi un appel à l'aide. A 38 jours de Noël, l'inquiétude règne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 133.000 manifestants en France selon l'intérieur, 500.000 selon les organisateurs

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter