Métiers du big data : combien gagnent les spécialistes des données ?

Métiers du big data : combien gagnent les spécialistes des données ?
Emploi

Toute L'info sur

Le 20h

ZOOM - Data scientist, data analyst, consultant en cyber-sécurité... Ces métiers n'existaient pas il y a vingt ans, mais ils sont désormais incontournables. Et offrent de belles perspectives à ceux qui s'y engagent.

Ils peuvent paraître abstraits, et pourtant les métiers liés au Big data, autrement dit toutes ces données qui voyagent sur Internet, sont désormais partout et indispensables, de notre disque dur à la recherche d'un logement. Les équipes du JT de 20 heures de TF1 ont ainsi rencontré Hugo, data scientist pour un site d'annonces immobilières. Son rôle : s'appuyer sur des données pour construire des algorithmes capables de prédire le comportement des clients, et ainsi, par exemple, leur proposer des recommandations d'appartements en dehors de leurs critères d'origine. Un savoir-faire qui vaut cher : souvent sortis d'une école d'ingénieurs, les data scientists gagnent au minimum 4.000 euros par mois.

Mais pas besoin d'être un génie des maths pour jongler avec des millions de données. Apprenti data analyst pour un site de formation, Lilian, qui témoigne également dans l'enquête de TF1 en tête de cet article, sort ainsi d'une fac en sciences sociales. Chaque jour, il récupère des données, les analyse, les trie et les met en forme pour permettre à son site de mieux vendre ses enseignements. "Si demain un client vient nous voir pour former des assureurs, explique-t-il, on pourra lui dire de quelles formations les assureurs compétents ont le plus bénéficié et de quelle manière ils les les ont suivies". Actuellement en alternance, Lilian touche le smic mais peut espérer gagner 2.500 euros net par mois s'il est embauché.  

Voir aussi

Si les salaires sont intéressants dans le secteur, c'est grâce au boom de la donnée. Les entreprises en produisent des millions chaque jour. II faut donc les analyser, mais aussi les protéger. Alexandrine est consultante en cybersécurité, un métier qui représente un véritable vivier de recrutement : 6.000 postes y sont actuellement non pourvus en France. Sa mission : en cas d'attaque informatique, comme il s'en produit tous les jours, trouver comment le pirate a pénétré le système informatique, verrouiller cette entrée et récupérer les données volées. Un temps réservé aux ingénieurs, le métier de consultant en cybersécurité est désormais accessible avec un DUT. Salaire d'entrée : environ 2.400 euros nets mensuels.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter