SOS Commerces : des commerçants jouent les stars du téléshopping pour sauver leurs activités

SOS Commerces : des commerçants jouent les stars du téléshopping pour sauver leurs activités

À Morteau (Doubs), une trentaine de commerçants se filment pour présenter leurs produits. Ils réalisent une émission qu'ils diffusent sur Internet afin de faire connaître leurs produits ou services malgré le confinement.

De leur boutique à un studio improvisé dans un magasin de sport du centre-ville, une trentaine de commerçants se prêtent au jeu du téléshopping pour sauver leurs activités. Esthéticienne, fleuriste, restaurateur... ils se succèdent pour plusieurs émissions de 25 minutes diffusées sur les réseaux sociaux. Sébastien Guillien, gérant de la salle de sport "Liberté Fitness", a expliqué qu'il fallait faire quelque chose pour être solidaire.

Toute l'info sur

SOS Commerces

La nouvelle opération du 13H de TF1 pour aider les boutiques de proximitéLes sites, bons plans et conseils pour soutenir vos magasins de quartierLes fleuristes obligés de fermer tandis que les jardineries restent ouvertes



Martial Bournel-Bosson, commerçant et réalisateur de "Morteau Shopping", a eu le déclic au soir du confinement. Pendant les tournages, l'équipe cherche surtout la spontanéité, car elle n'est pas formée par les stars de la télévision. Martial s'occupe également du montage des émissions. Le but est d'occuper le terrain même pendant le confinement. Les commerçants espèrent augmenter leurs ventes grâce à ces vidéos et gardent leur bonne humeur malgré les difficultés. Ils savent que la bataille n'est pas gagnée d'avance, mais c'est beaucoup plus facile quand ils sont ensemble.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Covid-19 : la SNCF pourrait perdre jusqu'à 5 milliards d'euros en 2020

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

"Il faut rembourser la dette" : Bruno Le Maire esquisse la fin du "quoi qu'il en coûte"

Lire et commenter