SOS Commerces : en faisant aussi maroquinerie, cette boucherie donne un bel exemple d'entraide

SOS Commerces : en faisant aussi maroquinerie, cette boucherie donne un bel exemple d'entraide

REPORTAGE - Au milieu de cette crise sanitaire, l'entraide se voit un peu partout dans l'Hexagone, surtout entre commerçants. À Decize (Nièvre), une boucherie donne de la visibilité aux produits de son confrère maroquinier.

Decize est une ville de 5 000 habitants où la solidarité ne manque pas. Alors que la maroquinerie est obligée de fermer durant le confinement, Géraldine La Rocca, bouchère, a décidé de leur venir en aide. Sacs, portefeuilles, parapluies... elle expose les articles de son voisin sur sa devanture, histoire de leur donner une visibilité. Et elle ne s'arrête pas là. Elle a également disposé sur son présentoir des petites cartes, des bons cadeaux à offrir.

Toute l'info sur

Le 13h

Ce genre d'entraide, les commerçants de Decize en ont besoin. Dans la rue commerçante, les magasins fermés sont nombreux. Certains préparent quand même des commandes, mais ce n'est pas suffisant pour leur remonter le moral. "Nous allons droit dans le mur. C'est bien beau de faire des lois, mais derrière ça, il y a des familles et il va y avoir des dommages collatéraux", lance une commerçante. La boucherie, pour sa part, veut poursuivre l'exposition de différents produits locaux au mois de décembre pour maintenir un peu plus ce lien de solidarité si important.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 62 blessés parmi les forces de l'ordre, 81 interpellations

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter